Un éco-site pour les moteurs d’hélicoptères

Inauguré à Bordes (Pyrénées Atlantique) le 22 juin dernier par Nicolas Sarkozy, le tout nouveau site Joseph Szydlowski dédié aux turbines d’hélicoptères fait la part belle aux énergies renouvelables.

Le fondateur de Turbomeca (groupe Safran), Joseph Szydlowski, mettait l'innovation au coeur de ses projets. Véritable modèle d'un développement industriel durable, cette nouvelle usine, qui porte son nom, en fait encore une fois la preuve. Intégrant standards industriels et exigences environnementales, le site qui se veut à haute qualité environnementale (HQE), a été entièrement éco-conçu.

Des énergies alternatives
L'énergie nécessaire au bon fonctionnement des installations est fournie par une chaudière à bois. D'une puissance de 3 MW, celle-ci peut assurer jusqu'à 90% des besoins énergétiques du site, moyennant un impact très réduit sur l'environnement. Autre avantage : le coût de la chaleur produite est 40% moins élevé que celle produite au gaz. Pour fiabiliser la fourniture d'énergie, deux chaudières au gaz peuvent être mobilisées dont l'une équipée d'un brûleur mixte, fonctionne aussi au fioul.

Jeux de lumière

Avec une consommation électrique inférieure de 40% à 50% par rapport à celle d'un bâtiment de taille équivalente, l'éclairage des ateliers et des bureaux fait largement appel à la lumière naturelle, grâce à des panneaux translucides, qui occupent 20% de la surface du toit. Pour réduire les pertes d'énergie et assurer une meilleure diffusion de la lumière, l'air habituellement présent entre les trois couches de polycarbonate des panneaux a été remplacé par un gel de silice (Nanogel). Dans les ateliers, les luminaires apportent le complément nécessaire grâce à des sondes capables d'évaluer l'apport extérieur et de moduler la puissance délivrée. Aussi, pour éviter les consommations inutiles, les équipements des bureaux disposent d'un détecteur de présence. Et pour ne rien laisser au hasard, le site a été doté d'une gestion centralisée en temps réel de tous les équipements consommateurs mais aussi producteurs d'énergie. Il devient dès lors très simple de gérer au plus juste l'apport d'énergie pour l'ensemble des installations, en fonction de la demande – jour, nuit ou week-end – et des conditions climatiques.

Autre avancée environnementale dans la gestion de l'eau : la consommation des réserves de la nappe phréatique est fortement réduite grâce à la mise en circuit fermé des eaux utilisées dans le site.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer