Certification imminente du CFM56-7BE

FARNBOROUGH, Angleterre — le 19 juillet 2010 — Après avoir terminé 450 heures d'essais au sol et en vol, le moteur CFM56-7BE de CFM International (CFM) est en bonne voie pour recevoir la certification FAA et EASA d'ici fin juillet 2010.

La certification du moteur ouvrira la voie aux essais en vol sur le Boeing 737 prévus pour la fin de l'année 2010 et à son entrée en service mi-2011, afin de coïncider avec les améliorations apportées au Boeing 737NG.

En mai dernier, le moteur a terminé un programme d'essais de certification en vol de 60 heures à bord du banc d'essais volant 747 modifié de GE, à Victorville en Californie. Le CFM56-7BE a également réalisé 150 heures d'essais "Block Test", des essais très exigeants pendant lesquels le moteur a dû fonctionner selon trois contraintes : vitesse maximale du fan, vitesse maximale du corps HP et température maximale de sortie des gaz. Ces essais permettent de simuler des conditions opérationnelles bien plus extrêmes que celles rencontrées par un moteur lors d'une exploitation commerciale normale, validant ainsi la fiabilité et la résistance du matériel.

Le premier moteur CFM56-7BE a bouclé ses essais au sol en janvier 2010. Le fonctionnement et les performances sont conformes aux attentes. Au total, le moteur CFM56-7BE a effectué 390 heures d'essais au sol (incluant le Block Test). Il a répondu à toutes les exigences techniques et atteint les objectifs clés en termes d'amélioration de performance, d'acoustique, de fonctionnement du moteur et de résistance.

La combinaison avion/moteur B737NG/CFM56-7BE permettra aux opérateurs de bénéficier d'une réduction de 2 % de la consommation de carburant, ce qui se traduira également par une réduction de 2 % des émissions de carbone. Par ailleurs, la version -7B améliorée offrira jusqu'à 4 % de réduction des coûts de maintenance, selon la classe de poussée du moteur.

CFM utilise des codes de calcul avancés et des techniques de conception tridimensionnelles pour améliorer les profils aérodynamiques des turbines haute et basse pression, ce qui se traduit par une amélioration des performances du moteur. De plus, CFM améliore la résistance du moteur et réduit le nombre de pièces, afin de baisser les coûts de maintenance.

CFM est une société commune 50/50 de Snecma (groupe Safran) et GE.

Jamie Jewell
513.552.2790
jamie.jewell@ge.com
Mobile: 513.885.2282
Rick Kennedy
513.243.3372
rick.l.kennedy@ge.com
Mobile: 513.607.0609
Antoinette Menard
33.1.69.87.09.28
antoinette.menard@snecma.fr
Mobile : 33.6.74.78.10.65

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer