Citoyenneté : les jeunes répondent « Présent ! » avec Safran

Se lever à 3 h du matin pour aller voir une répétition du défilé du 14 juillet ? Cinquante jeunes de Seine-Saint-Denis ont relevé le défi. A l’occasion de cette opération organisée et encadrée par des réservistes de Safran, ils ont choisi l’engagement citoyen.

Il était à peine cinq heures du matin, ce lundi 12 juillet, mais personne ne manquait à l'appel. Assis dans une tribune officielle, juste en face de celle qui accueillera le chef de l'Etat, cinquante jeunes de Seine-Saint-Denis, dont un tiers de filles, ont assisté place de la Concorde à la dernière répétition du traditionnel défilé militaire du 14 juillet. Alors que les premiers rayons de soleil frappaient la pointe dorée de l'obélisque, les troupes ont commencé à défiler. Si tous les jeunes ont immédiatement reconnu les soldats de la Légion étrangère, l'apparition des « spahis » en burnous a suscité l'étonnement.

Créateur et pilote de cette opération inédite baptisée « Laissez-les servir », le capitaine de réserve Nourouddine Abdoulhoussen, responsable commercial de Sagem, a aussitôt éclairé l'assistance : « Ce sont les héritiers des premiers régiments constitués de soldats nord-africains. » A peine avait-il fini que les premières notes de La Marseillaise se faisaient entendre. Comme un seul homme, les jeunes se sont alors levés pour entonner l'hymne national.

« C'est une occasion unique de voir un dispositif aussi important. Je me sens plus citoyen en assistant au défilé », a estimé Gossi, qui est passé en première après un CAP d'électricien. Bilel, jeune lycéen de 15 ans, a abondé dans le même sens : « C'est notre armée. Ce sont eux qui vont défendre le pays. En les voyant défiler, je me sens avant tout français. » L'écho a été si positif que des vocations se sont affirmées. A 22 ans, Dahbia est titulaire d'un bac professionnel « sécurité prévention » et l'univers militaire l'attire : « J'aime tout ce qui bouge et après ce que j'ai vu, je pense très sérieusement à intégrer une préparation militaire. »

Conseiller militaire du président Jean-Paul Herteman et général en 2ème section, Baudouin Albanel est aussi le référent défense du groupe Safran dans le cadre du partenariat sur les réserves signé en 2006 entre le Groupe et le ministère de la Défense. Pour cet événement, il représentait Safran auprès de ces jeunes. A ses yeux, l'opération a atteint son objectif : « L'action civique et la solidarité citoyenne sont des valeurs fortes de Safran. En assistant à ce défilé, nous avons contribué à redonner à ces jeunes des repères républicains. » Nourouddine Abdoulhoussen estime de son côté que la vertu de l'exemple va jouer à plein : « A l'avenir, ces jeunes auront l'énergie nécessaire pour se lever à 4 h du matin quand il faudra chercher du travail. »

A 6h30, les festivités s'achevaient à peine, lorsqu'un orage éclatait après 15 jours de canicule à Paris ! La fin du programme qui prévoyait une rencontre autour d'un café entre les autorités militaires présentes et les cinquante jeunes a du être écourtée. Malgré la pluie, tous sont repartis avec le sourire

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer