Un quatrième centre de formation CFM56 en Inde

Après la France, les Etats-Unis et la Chine, c’est en Inde que le quatrième centre de formation CFM56 a ouvert ses portes début 2010. Un enjeu de taille sur ce marché promis à la deuxième plus forte croissance du trafic aérien dans les quinze prochaines années.<br /> <br />

L'achat d'un moteur ne s'arrête pas à sa livraison et à sa mise en service : « La vente d'un moteur inclut des jours de formation qui permettront aux compagnies aériennes de former leurs mécaniciens et leurs ingénieurs en charge de la maintenance des moteurs », explique Daniel Burlon, responsable de la formation Clients chez Snecma (groupe Safran) et président de la filiale de CFM en Inde. La maintenance des moteurs assurée par des personnels bien formés contribue directement à l'amélioration des performances des compagnies aériennes : augmentation de la disponibilité des avions et réduction des coûts de maintenance. Les périodes de formation sont aussi l'occasion de tisser les liens entre les stagiaires et les équipes support.

Du Moyen-Orient aux Philippines
En ouvrant ce nouveau centre de formation, Safran et son partenaire historique GE, veulent optimiser les chances de réussite en Inde de leur moteur best-seller. Installé dans un bâtiment de 900 m2, dont un tiers d'ateliers, ce centre pourra accueillir et former 500 mécaniciens et ingénieurs par an : « Le centre a pour vocation d'accueillir des stagiaires-techniciens provenant d'une vaste zone couvrant toute l'Asie du Sud, du Moyen-Orient jusqu'aux Philippines », précise le président de la filiale.

A l'instar de ses homologues de Montereau, Cincinnati ou Chengdu, le centre de formation d'Hyderabad propose essentiellement trois types de cours : la maintenance en ligne, l'exploration endoscopique des moteurs et la « general familiarisation » qui permet d'acquérir une connaissance générale du moteur et de ses spécificités. Des cours adaptés aux demandes particulières des clients y sont aussi proposés. « Les deux moteurs dont dispose le centre d'Hyderabad permettent aux stagiaires de réaliser toutes les opérations de maintenance sur des moteurs réels avant de passer au moteur sous l'aile d'un avion en service », conclut Daniel Burlon.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer