B787 “Dreamliner” first flight

Premier vol d’essai réussi pour le long-courrier Dreamliner B787 qui a décollé le 15 décembre du site d’Everett, près de Seattle (Etat de Washington). L’appareil a fait la preuve, lors de ce premier vol de 3 heures, des performances sans égales annoncées, notamment dues à sa conception totalement innovante, faisant la part belle aux matériaux composites.

Le groupe Safran, l'un des principaux partenaires européens à bord du B787, a participé de manière significative à ce programme dans les domaines de la motorisation (Snecma), des systèmes d'atterrissage (Messier-Dowty, Messier-Bugatti), des câblages (Labinal), de l'électronique embarquée (Sagem, Hispano-Suiza)…

Participant à hauteur de 8 % à la motorisation du bi-réacteur, Safran a fourni les aubes de soufflante, le booster et le calculateur de régulation électronique (Fadec) du moteur GEnx (General Electric).

Une 1ère mondiale

Safran a apporté de nombreuses innovations technologiques à cet avion au fuselage entièrement en composites. Ainsi, Messier-Dowty a conçu pour le Dreamliner exclusivement des trains d'atterrissage (principaux et avant), dotés d'avancées technologiques importantes, telles que les contrefiches d'atterrisseurs en matériaux composites - une 1ère mondiale -. Autre saut technologique : la mise en service du frein électrique, une technologie signée Messier-Bugatti. Adapté à l'avion le plus électrique du marché, ce type de frein présente des avantages de gain de masse, de robustesse et d'économie.

L'installation des systèmes de liaisons électriques, développés spécifiquement pour le programme 787 par Labinal et mis en oeuvre par sa filiale américaine, offrent un gain de masse inédit.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer