Premier vol de L’A400M

Le 11 décembre dernier à 10h15, l’avion de transport militaire A400M prenait l’air pour la première fois dans le ciel de Séville (Espagne). L’événement a été suivi dans le monde entier sur Internet. Pour tous les partenaires de ce programme, industriels, pays clients, futurs utilisateurs…, ce premier vol marque une étape importante dans cette coopération de l’industrie aéronautique européenne.

L'avion a décollé à la masse de 127 tonnes, dont une quinzaine de tonnes d'équipements d'essais et deux tonnes de ballast. Il est revenu se poser après 3h45 d'un vol au cours duquel l'équipage a ouvert le domaine de vol dans une large gamme de vitesses, testant notamment la rentrée et la sortie du train d'atterrissage signé Safran. Le vol a été suivi par plusieurs milliers de personnes, au premier rang desquelles le Roi d'Espagne, Juan Carlos, le ministre français de la Défense Hervé Morin, Louis Gallois et Tom Enders, respectivement Président-directeur général d'EADS et Président-directeur général du groupe Airbus.

Le groupe Safran, partenaire majeur du programme, était représenté par Marc Ventre, membre du Directoire, directeur général adjoint en charge de la branche propulsion et Philippe Petitcolin, président-directeur général de Snecma (groupe Safran) et président du consortium EPI (Europrop International).

« Les performances de l'avion au décollage étaient très impressionnantes », expliquait le chef pilote d'essai, Edward Strongman, de retour au sol. Clef de voûte de ces performances, le turbopropulseur TP400D d'Europrop International, consortium dédié à sa réalisation. Les quatre moteurs ont donné toute satisfaction au cours du vol. «  Nous avons même du réduire la puissance au décollage, l'avion partait trop vite », notait aussi l'équipage à sa descente de l'avion. Safran équipe également l'A400M en systèmes et train d'atterrissage, roues et freins carbone, système de navigation, câblages électriques et démarreurs pneumatiques.

Prochaine étape pour l'A400M : faire la preuve de ses caractéristiques annoncées comme exceptionnelles. Cinq avions d'essai seront utilisés pour sa mise au point, dont trois au cours du premier semestre 2010. La certification de l'appareil, qui sera délivrée conjointement par les autorités civiles et militaires, est attendue d'ici 24 mois. La première livraison d'un appareil de série, qui se fera auprès de l'armée de l'Air française, est attendue pour la fin 2012 ou le début 2013. L'A400M totalise à ce jour 184 commandes en provenance de huit pays clients.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer