Un moteur d’hélicoptère Safran pour une université chinoise

En offrant pour la deuxième fois un moteur, Safran continue de renforcer ses liens avec l’Université Chinoise de l’Aviation Civile. Ces dons entrent dans le cadre de l’accord de coopération signé avec l’Université en 2005.

Depuis mai dernier, les étudiants de l'Université Chinoise de l'Aviation Civile (CAUC) disposent d'un nouveau moteur pour leurs études. En effet, Safran a offert à cette prestigieuse université un moteur Turmo IV C, de sa filiale Turbomeca. Il vient rejoindre un CFM56-3B légué en 2006 à l'occasion du 55ème anniversaire de la CAUC.
Lin Yang, directeur général de la société Turbomeca Beijing Helicopter Engines Trading Co. Ltd. basée à Pékin, a rappelé à cette occasion que « Safran apporte depuis de nombreuses années son soutien aux programmes éducatifs lancés dans le pays et aux organismes scolaires et universitaires, notamment à la Civil Aviation University of China, le principal institut universitaire technologique en Chine dédié à l'aviation civile. »
L'accord de coopération signé par Safran avec la CAUC a débuté en novembre 2005 avec l'inauguration d'une médiathèque pour alimenter au sein de l'école une salle consacrée aux publications de Safran, une salle de travail et d'exposition des produits du Groupe, et pour instaurer des séminaires de formation. La CAUC investit dans les infrastructures tandis que Safran fournit divers équipements et matériaux associés.



Safran, un partenaire historique

La présence, aujourd'hui centenaire, de Safran en Chine s'est considérablement renforcée ces trente dernières années. Dès la fin des années 70, les forces armées chinoises s'équipent d'hélicoptères Super Frelon, motorisés par le moteur Turmo III, l'ancêtre du Turmo IV C. Aujourd'hui, la moitié des hélicoptères chinois sont équipés de moteurs Turbomeca ou fabriqués sous licence, soit 250 appareils. De même, plus de 50 % des avions monocouloirs chinois sont équipés de moteurs CFM56, dont certaines pièces sont directement fabriquées en Chine par Safran.
Mais la présence du Groupe ne se limite pas aux moteurs. Trains d'atterrissage, freins, équipements d'avionique, services de maintenance : l'expertise du groupe Safran embarque sur de nombreux avions chinois. Notamment sur l'ARJ21, futur avion régional développé par la Chine.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer