Ardiden : une coopération franco-indienne réussie

Turbomeca est partenaire de longue date de l'industrie aéronautique indienne. Le co-développement de la turbine Ardiden 1H1 est la dernière en date des étapes d'une coopération solidement établie.

Le salon Aero India 2009 qui s'est tenu du 11 au 15 février à Bangalore (Inde) a été l'occasion de rappeler la forte présence de Turbomeca (Groupe SAFRAN) sur le sous-continent indien. La société entretient des liens historiques et très étroits avec HAL (Hindustan Aeronautics Ltd), acteur majeur du secteur aéronautique indien.


À la fin des années 90, un accord de coopération a permis l'installation de la turbine TM333 sur l'hélicoptère indien Dhruv. Cette étape réussie, HAL a souhaité faire évoluer ses besoins pour son Dhruv, en requérant 25% de puissance supplémentaire pour faire face à des applications « hot and high » (aptitude à se poser et décoller par temps chaud et en haute altitude). Le développement d'un nouveau moteur, l'Ardiden 1H, a alors été intégré à l'accord de coopération avec HAL. Avec un encombrement identique à celui du TM333, l'architecture de l'ensemble générateur de gaz de l'Ardiden permet d'atteindre des performances optimisées pour les missions en altitude. Le premier vol d'un Dhruv équipé de deux Ardiden 1H a eu lieu le 13 août 2007. Le moteur qualifié et produit en Inde sous le nom de « Shakti* » a été certifié en décembre de la même année par l'EASA (European Aviation Safety Agency).


Cinq prototypes 1H1 livrés depuis décembre 2008
Des compléments de développement ont ensuite donné naissance à l'Ardiden 1H1, d'une puissance de 1 032 kW. « Le premier vol d'essai d'un Dhruv équipé de deux Ardiden 1H1 a eu lieu avec succès le 12 janvier dernier. Cette version 1H1 devrait être certifiée par l'EASA d'ici mars prochain », précise Thierry Mantel, directeur des programmes TM333 et Ardiden chez Turbomeca. Cinq prototypes de l'Ardiden 1H1, intégrant tous des composants de définition HAL, ont été livrés en Inde depuis décembre dernier. Ces moteurs sont aujourd'hui engagés dans des essais « temps froid » dans le nord du pays.
Au-delà de ces prototypes, le contrat porte sur la production de 320 moteurs. Cinq phases de collaboration sont prévues avec un transfert progressif de la fabrication en France vers l'Inde. La part de travail de HAL en Inde portera au final sur plus de 70% du moteur.





* Shakti signifie « puissance » en Hindi.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer