Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

Timeline

Plus ancien motoriste aéronautique du monde, Safran s'est construit progressivement, par le regroupement de sociétés prestigieuses dans les domaines de l'aéronautique, l'espace et la défense. Découvrez l'histoire du Groupe.

1896_0.

1896

Fondation de la société « Mallet, Mélandri et de Pitray » par Maurice Mallet, Antonino Mélandri et Paul Simard de Pitray, qui produit les premiers ballons dirigeables de sport et de tourisme et qui prendra le nom de Zodiac en 1911 puis sera intégrée à Safran en 2018.

timeline_1905_freres_seguin

1905

Fondation de la Société des moteurs Gnome, à Gennevilliers, par les frères Seguin (moteurs rotatifs en étoile pour aéroplanes). En 1915, la Société des moteurs Gnome absorbe son concurrent principal, La Société des moteurs Le Rhône, créée trois ans plus tôt par Louis Verdet. Baptisée La Société des Moteurs Gnome & Rhône, la nouvelle entité se spécialise dans la fabrication de moteurs d'aviation.

timeline_1911_mark_birkigt

1911

Sept ans après sa création à Barcelone en 1904, la société Hispano-Suiza s'installe à Levallois. D'abord spécialisée dans l'automobile, la société produit son premier moteur d'avion en 1915.

timeline_1913_roland_garros_fond

1913

Traversée aérienne de la Méditerranée (Roland Garros) et premiers loopings (Pyotr Nesterov et Adolphe Pégoud). Point commun : ces grandes premières sont réalisées à bord d'avions équipés de moteurs Gnome.

timeline_1920_georges_messier

1920

Création de Messier Automobiles qui devient rapidement SFMA. En 1932, la société devient Messier et se spécialise dans les trains d'atterrissage.

timeline_1921_logo

1921

Fondation de la société Labinal, spécialisée dans la fabrication d'équipements aéronautiques.

timeline_1925_marcel_mome

1925

Création de la Société d'Applications Générales d'Électricité et de Mécanique (Sagem) par Marcel Môme. Cette entreprise, dont l'activité principale est la mécanique, se spécialise rapidement dans les équipements de précision pour la Marine nationale. En 1939, Sagem prend le contrôle de la Société Anonyme de Télécommunications (SAT).

1930

La société Messier met au point le premier frein d'avion à fonctionnement automatique.

1934 zodiac first boat

1934

Zodiac développe les premiers prototypes de bateau pneumatique à destination de l'industrie civile et militaire.

timeline_1938_joseph_szydlowski

1938

Fondation de Turbomeca (compresseurs pour moteurs d'avions) par Joseph Szydlowski. La société s'installe à Bordes (Pyrénées-Atlantiques) en 1942, où se situent encore aujourd'hui son siège et l'une de ses principales usines. 

timeline_1945_publicite_snecma_3

1945

La Société des Moteurs Gnome & Rhône est nationalisée et devient Snecma (Société Nationale d'Etude et de Construction de Moteurs d'Aviation), qui rassemble sous son nom la plupart des motoristes français ayant vu le jour au début du siècle.

timeline_1948_atar_101v

1948

Le moteur militaire ATAR 101 V, conçu par Snecma, est le premier moteur à réaction français.

timeline_1955_prototype

1955

Le moteur Artouste, produit par Turbomeca, propulse l'Alouette II, le tout premier hélicoptère à turbine au monde à être produit en série.

timeline_1960_autodirecteur_mosaique_nb_2.jpg

1960

La SAT (Sagem) conçoit le premier système au monde de guidage infrarouge d'un missile air-air.

timeline_1961-centrale-inertielle

1961

Envol de la première centrale inertielle conçue par Sagem. Quatre ans plus tard, la fusée Diamant A, guidée par ce type de centrale, satellise pour la première fois une capsule française.

timeline_1968_hispano-snecma

1968

Hispano-Suiza est intégrée à Snecma. La société se concentre sur ses activités d'équipementier aéronautique. En 1970, c'est au tour de Messier de rejoindre Snecma.

timeline_1969_concorde_new

1969

Premier vol du supersonique Concorde, qui dispose de nombreux équipements fournis par Snecma (moteurs Olympus 593 conçus par Snecma et Rolls-Royce, système de freinage à commande électrique conçu par Messier, atterrisseur principal et régulateur de freinage développé par Hispano-Suiza…). Ce vol marque le début du développement de l'aviation civile chez Snecma.

timeline_1973_moteur_larzac_sur_laser_jet

1973

Premier vol de l'Alpha Jet, équipé d'un réacteur Larzac développé conjointement par Snecma et Turbomeca (réacteurs utilisés ensuite par 13 armées de l'air et gouvernements).

timeline_1974-ravaud-newman

1974

Snecma devient motoriste d'avions civils en signant un accord de coopération avec General Electric Aircraft Engines pour la réalisation du CFM56 : les deux groupes créent ainsi CFM International. L'année précédente, lors du sommet historique de Reykjavik, Georges Pompidou et Richard Nixon avaient posé les bases de ce partenariat, toujours d'actualité et reconduit en 2008 jusqu'en 2040. Le CFM56 est à ce jour le moteur d'avion le plus vendu au monde.

1982

Le moteur CFM56, développé, produit et commercialisé au sein de CFM International, société 50/50 entre Snecma et GE, entre en service. Moteur le plus vendu de l'histoire de l'aviation civile, il passera la barre des 30 000 exemplaires livrés en 2016.

timeline_1985_airbus_messier_hispano_bugatti

1985

Messier-Hispano-Bugatti fournit la première application en aéronautique civile du frein carbone pour l'Airbus A300 (gain de masse par rapport aux freins acier sur ce programme : 550 kg). Les tout premiers freins carbone avaient été développés quelques années auparavant pour le Mirage 2000 de Dassault, en coopération avec la SEP.

timeline_1997-sep

1997

Jusque-là actionnaire majoritaire de la SEP (Société Européenne de Propulsion), créée en 1944 sous le nom de SEPR (Société d'Etude de la Propulsion par Réaction), Snecma rachète la société, spécialisée dans la propulsion spatiale. Le spatial devient une activité à part entière de Snecma.

timeline_2000_snecma_moteurs_110909

2000

Snecma se renforce encore dans le secteur aéronautique avec l'acquisition des sociétés Labinal et Turbomeca. L'année est également marquée par l'intégration d'Hurel-Dubois, qui permet à Snecma de structurer ses activités de production de nacelles de moteurs d'avion..

timeline_2005_Safran creation

2005

Le rapprochement de Snecma et Sagem donne naissance à Safran, groupe spécialisé dans l'aéronautique, la défense et la sécurité. Onze ans plus tard, en 2016, toutes les sociétés du Groupe se rassemblent sous un seul logo et leurs dénominations sociales historiques évoluent pour intégrer la marque Safran dans leur nom.

timeline_2008_clean_sky

2008

Lancement du programme de recherches européen Clean Sky (Joint Technology Initiative), financé pour moitié par l'industrie aéronautique (dont Safran) et pour moitié par la Commission européenne. L'objectif est de développer de nouvelles technologies pour rendre le transport aérien plus propre, plus économe en carburant et plus silencieux. Une extension de ce partenariat, baptisée Clean Sky 2, voit le jour en 2014 et vise à  réduire de 75 % les émissions de CO2 par passager-kilomètre, d'ici à 2050.

timeline_2014_jv_safran_airbus_group

2014

Airbus et Safran créent une société commune à parts égales, Airbus Safran Launchers, devenue ArianeGroup en 2017, pour proposer une nouvelle famille de lanceurs spatiaux, compétitifs, polyvalents et performants.

safran-paris-saclay

2015

Inauguration de Safran Tech, le centre de Recherche et Technologie du Groupe. Situé à Saclay, Safran Tech regroupe près de 300 chercheurs de différentes nationalités et a pour mission de mettre en commun les expertises du Groupe et de favoriser l'émergence de ruptures technologiques.

LEAP-1A: chosen to power the Airbus A320neo

2016

Le moteur LEAP entre en service. Le moteur de dernière génération destiné aux avions court et moyen-courrier, développé, produit et commercialisé au sein de CFM International, société 50/50 entre Safran Aircraft Engines et GE, effectue son premier vol commercial sur un Airbus A320neo de Pegasus Airlines.

istock-155141221

2017

Après la cession des activités de communication haut-débit et de téléphonie mobile du Groupe en 2008, Safran se recentre encore davantage sur son cœur de métier, l'aéronautique, l'espace et la défense, en cédant ses activités d'identité et de sécurité à Advent International.

2018

Safran prend le contrôle de Zodiac Aerospace et élargit ainsi son périmètre d'activités dans les équipements aéronautiques. Le Groupe crée quatre nouvelle sociétés, spécialisées dans les systèmes de sécurité à bord et en vol, et les intérieurs d'avions.

  • © iStock photo
  • © Cyril Abad / CAPA Pictures / Safran
  • © Thierry Mamberti / Safran
  • © Passot
  • © Safran
  • © Snecma