Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

Forte progression du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel courant qui devrait se poursuivre en 2024

Paris, le 15 février 2024
 

Données ajustées 2023

  • Chiffre d’affaires : 23 199 M€, +21,9 % ; et +23,6 % sur une base organique
  • Résultat opérationnel courant : 3 166 M€ (13,6 % du chiffre d’affaires, +1 point)
  • Cash-flow libre : 2 945 M€
  • Dividende par action de 2,20 €, sous réserve de l’approbation des actionnaires
     

Données consolidées 2023

  • Chiffre d'affaires : 23 651 M€
  • Résultat opérationnel courant : 3 309 M€n
  • Résultat opérationnel : 2 798 M€
  • Résultat net (part du Groupe) : 3 444 M€
  • Cash-flow libre : 2 945 M€
     

Perspectives pour 2024 (données ajustées)

  • Chiffre d’affaires : environ 27,4 Mds€
  • Résultat opérationnel courant : proche de 4,0 Mds€
  • Cash-flow libre : environ 3,0 Mds€

 

Le Conseil d'administration de Safran (Euronext Paris : SAF), présidé par Ross McInnes, lors de sa réunion tenue à Paris le 14 février 2024, a arrêté et autorisé la publication des comptes consolidés de Safran et celle du compte de résultat ajusté pour l'exercice clos le 31 décembre 2023.

 

Préambule 

  • Toutes les données chiffrées de ce communiqué de presse sont exprimées en données ajustées, sauf mention contraire. Les définitions des retraitements ainsi que la table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté pour l'exercice 2023 sont disponibles dans ce communiqué. Les définitions sont consultables dans les notes de bas de page et dans les Notes en page 11 de ce communiqué.
  • Les variations organiques excluent les effets de périmètre et les effets de change pour la période.

Olivier Andriès, Directeur Général de Safran, a déclaré : « Safran a obtenu d’excellents résultats, conformes ou supérieurs aux prévisions, avec des ventes en hausse de 22 %, un résultat opérationnel courant en hausse de 31 % et un cash-flow libre supérieur aux attentes. Cette remarquable performance a notamment été portée par la reprise continue des activités de services pour moteurs civils. Nos équipes ont fait preuve d’une agilité exceptionnelle, parvenant à augmenter significativement les livraisons malgré un environnement contraint dans la chaîne d’approvisionnement et à atténuer les pressions inflationnistes 
En 2024, nous poursuivrons notre trajectoire de croissance du chiffre d’affaires et du résultat, grâce à une nouvelle montée en cadence des livraisons et une hausse des activités de services afin de répondre à la demande de nos clients. Nous restons attachés à notre stratégie d’allocation du capital en mettant à profit notre solide bilan pour réaliser des investissements, des acquisitions ciblées, des rachats d’actions et distribuer un dividende 2023 de 2,20 euros par action.
 »

 

Résultats annuels 2023

 

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires 2023 ressort à 23 199 M€, en hausse de 23,6 % sur une base organique (+21,9 % par rapport à 2022), bénéficiant du positionnement favorable de Safran sur le marché en croissance des court et moyen-courriers. La reprise du trafic aérien s’est poursuivie en 2023, avec une amélioration progressive de la capacité (ASK) des court et moyen-courriers à 105 % (en moyenne) de son niveau de 2019 (4e trimestre 2023 : 108 % du niveau du 4e trimestre 2019). En outre, dans un contexte de montée en cadence de la production, la croissance du chiffre d’affaires a été portée à la fois par la première monte et les services. Chacune de nos trois divisions a enregistré un taux de croissance significatif de son chiffre d’affaires.
En 2023, l’effet de périmètre a représenté -13 M€1. L’effet de change s’élève à -312 M€, reflétant un effet de conversion négatif du chiffre d’affaires en USD, le taux de change spot EUR/USD moyen étant de 1,08 en 2023, comparé à 1,05 en 2022. Le taux couvert en 2023 s’établit à 1,13, contre 1,15 en 2022.

Chiffre d’affaires par division, sur une base organique :

  • Le chiffre d’affaires de la Propulsion a enregistré une croissance remarquable de 26,7 % grâce à une activité soutenue des programmes de moteurs civils tout au long de l’année.
    Dans un marché dynamique, les activités de services pour moteurs civils ont augmenté de 32,9 % (en $), principalement grâce à une forte demande de pièces de rechange pour les moteurs CFM56 et aux contrats à l’heure de vol du LEAP. Parallèlement, les ventes de pièces de rechange pour les moteurs de forte puissance ont augmenté, mais à un rythme plus lent.
    Le chiffre d’affaires des activités de première monte a bénéficié de l’augmentation des livraisons de moteurs LEAP, qui s’élèvent à 1 570 unités, contre 1 136 en 2022 (396 moteurs au 4e trimestre 2023), représentant une forte progression de la production (+38 %) dans un contexte de tensions dans la chaîne d’approvisionnement. Le chiffre d’affaires lié aux moteurs militaires est en repli par rapport à 2022 suite à une baisse des livraisons de M88 comme anticipé, et des services.
    Enfin, les activités des moteurs d’hélicoptères ont enregistré une légère croissance, la première monte et les services ayant été contraints par les difficultés de la chaîne d’approvisionnement.
  • Le chiffre d’affaires d’Équipements & Défense a progressé de 17,3 %, porté par les programmes d’avions court-moyen et long-courriers et bien que contraint par des difficultés dans la chaîne d’approvisionnement.
    Tirés par la croissance du trafic, les services ont progressé dans toutes les activités, notamment les nacelles et les systèmes d’atterrissage dont les freins carbone.
    Les ventes en première monte ont augmenté de 13,4 % par rapport à 2022, avec des volumes plus importants pour les trains d’atterrissage (A320neo, 787) et les systèmes électriques (787, A320neo, 737MAX), ainsi que pour les activités d’avionique (FADEC pour moteurs LEAP). Les livraisons de nacelles ont diminué, la demande ayant été revue à la baisse. Dans les activités de défense, la croissance a notamment été portée par les systèmes de guidage et les jumelles infrarouges multifonction JIM.
  • Le chiffre d’affaires d’Aircraft Interiors enregistre une forte croissance de 32,8 %, constituée de quatre trimestres consécutifs affichant chacun plus de 30% de hausse. Néanmoins, le chiffre d’affaires demeure inférieur de 23 % à celui de 2019. La branche a enregistré de fortes prises de commandes, témoignant du potentiel de croissance de ce marché.
    Grâce à la reprise du trafic aérien, les activités de services ont enregistré une forte progression, tant pour Cabin (principalement les pièces de rechange) que pour Seats (notamment avec des compagnies aériennes aux Etats-Unis et du Moyen-Orient).
    Les ventes en première monte ont augmenté dans toutes les activités. L’activité Cabin a été principalement portée par les aménagements personnalisés et l’habillage des intérieurs de cabines. La croissance du chiffre d’affaires en première monte de Seats a été soutenue par les livraisons de sièges de classe Économie (Z400 et Z600 pour plusieurs compagnies aériennes), tandis que les livraisons de sièges de classe Affaires ont baissé par rapport à 2022 (983 unités en 2023 contre 1 704 en 2022), en raison notamment de retards temporaires dans les tests et la certification. Toutefois, les livraisons de sièges de classe Affaires ont enregistré une croissance séquentielle au 4e trimestre (+199 unités par rapport au 3e trimestre 2023).

1  Cession de Pioneer Aerospace en avril 2022, d’Arresting Systems en juin 2022 et de Cargo & Catering en mai 2023. Acquisition d’Orolia en juillet 2022 et des activités de systèmes électriques aéronautiques de Thales en octobre 2023.

 

Recherche et Développement

Les dépenses totales de Recherche et Développement (R&D), dont celles vendues aux clients, s'élèvent à 1 818 M€, par rapport à 1 540 M€ en 2022.

Pour 2023, les dépenses de R&D autofinancées avant Crédit d'Impôt Recherche s’établissent à 1 216 M€, en hausse de 19 %, et comprennent :

  • des dépenses de développement pour 618 M€ (548 M€ en 2022) ;
  • des dépenses de Recherche et Technologie (R&T) autofinancées pour 598 M€ (471 M€ en 2022), principalement orientées en faveur de la décarbonation à travers le programme de développement technologique RISE (Revolutionary Innovation for Sustainable Engines).

L'impact sur le résultat opérationnel courant de la R&D comptabilisée en charges est de 993 M€ (826 M€ en 2022), avec à la fois une augmentation des dépenses de R&D activées et l’amortissement associé, et représente, comme en 2022, 4,3 % du chiffre d'affaires.

 

Résultat opérationnel courant

En 2023, le résultat opérationnel courant atteint 3 166 M€, en hausse de 31,5 % (+27,2 % en organique), porté par les activités de la Propulsion. Cette augmentation intègre un effet de périmètre de -9 M€, ainsi qu’un effet de change favorable de 111 M€.

La marge opérationnelle s’élève à 13,6 % du chiffre d’affaires, en hausse de 1 point par rapport à la marge de 2022, qui s’établissait à 12,6 %.

Par division :

  • Le résultat opérationnel courant de la Propulsion atteint 2 390 M€, en hausse de 39,8 % (+35,2 % en organique). La marge opérationnelle s’établit à 20,1 %, en hausse de 2,1 points, grâce à l’activité soutenue des services pour moteurs civils qui a bénéficié de l’augmentation des ventes de pièces de rechange pour le CFM56, tandis que la part croissante des contrats à l’heure de vol du LEAP, comptabilisés aujourd’hui sans marge associée, a pesé sur la progression de la rentabilité.
    Concernant la première monte, la division a bénéficié d’une proportion élevée de livraisons de moteurs de rechange LEAP tout au long de l’année. La baisse, comme attendue, des livraisons de moteurs M88 a eu un impact négatif par rapport à 2022.
    La performance des activités de moteurs d’hélicoptères a affiché un léger repli en 2023.
  • Le résultat opérationnel courant d’Équipement & Défense s’établit à 992 M€, en hausse de 13,5 % (+8,7 % en organique). À 11,2 % du chiffre d’affaires, la marge opérationnelle a diminué de 0,4 point. Malgré une solide croissance des services dans toutes les activités, la marge a été impactée par l’inflation et les difficultés dans la chaîne d’approvisionnement.
  • L’activité Aircraft Interiors affiche une perte opérationnelle courante de -116 M€, en amélioration de 24 M€ par rapport à 2022, soit +17,1 % (+30 % en organique).
    Tirant parti de l’optimisation de son empreinte industrielle, les activités de Cabin ont atteint l’équilibre en 2023 grâce à une forte croissance des services et, dans une moindre mesure, aux livraisons en première monte.
    Seats a atteint l’équilibre au 4e trimestre 2023, les efforts menés sur le processus d’industrialisation commençant à porter leurs fruits. Sur l’ensemble de l’année, la contribution positive des services n’a cependant pas compensé les pertes des activités de première monte.

 

Résultat net (part du Groupe)

En 2023, les éléments non courants sans impact sur la trésorerie s’élèvent à -511 M€, incluant des pertes de valeur pour plusieurs programmes et -327 M€ de dépréciations d’écarts d’acquisition (goodwill) dans la division Aircraft Interiors reflétant son redressement tardif.

Le résultat net (part du Groupe) de 2023 s’établit à 2 028 M€ (résultat net par action de base : 4,85 € ; résultat net par action dilué : 4,70 €), en hausse de 72 % comparé à 1 178 M€ en 2022 (résultat net par action de base : 2,76 € ; résultat net par action dilué : 2,68 €).

Il comprend :

  • un résultat financier de 174 M€, dont 112 M€ d’intérêts financiers positifs (rendement des placements supérieur au coût de la dette) et 66 M€ au titre d’écarts de change liés à la réévaluation de positions inscrites au bilan ;
     
  • une charge d’impôts de -724 M€ (taux d’imposition apparent de 25,6 %).

La table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté de 2023 est présentée et commentée dans les Notes à la page 12.

 

Cash-flow libre

Le cash-flow libre d’un montant de 2 945 M€ résulte de l’augmentation des flux de trésorerie opérationnels, d’une évolution positive du besoin en fonds de roulement et d’une augmentation des dépenses d’investissement à 1 325 M€ (879 M€ en 2022), notamment en faveur des capacités de production et des initiatives bas-carbone.

L’évolution positive du besoin en fonds de roulement (758 M€) reflète le paiement d’acomptes clients significatifs, principalement dans le cadre de contrats export Rafale, et l’augmentation des produits constatés d’avance liés aux contrats à l’heure de vol du LEAP. Ces éléments ont été partiellement neutralisés par l’augmentation des stocks.

 

Dette nette et financement

Au 31 décembre 2023, le bilan de Safran présente une position de trésorerie nette de 374 M€ (contre 14 M€ au 31 décembre 2022), résultant d’une forte génération de cash-flow libre, du paiement de dividendes (dont 564 M€ aux actionnaires de la société mère au titre de 2022) et de rachats d’actions (1 535 M€).

La trésorerie et les équivalents de trésorerie s’élèvent à 6 676 M€, un montant stable par rapport à fin décembre 2022 (6 687 M€).

Le 9 février 2024, Safran a remboursé grâce à la trésorerie disponible la dernière tranche de 505 M$ de billets non garantis de premier rang émis en 2012 sur le marché privé américain (US Private Placement ou USPP) et arrivée à échéance. Le 11 avril 2024, un placement privé Euro de 200 M€ arrivera également à échéance.

 

Dividende

 

Pour l’année fiscale 2023, un dividende2 de 2,20 € par action sera soumis à l’approbation des actionnaires lors de l’Assemblée générale du 23 mai 2024. Ce montant représente une augmentation de 63 % par rapport au dividende de 2022 (1,35 €) et un taux de distribution habituel de 40% du résultat net ajusté excluant 327 M€ de dépréciation des écarts d’acquisitions pour Cabin et Seats. Cela témoigne de la confiance et de l’engagement de Safran sur une politique régulière de rémunération de ses actionnaires.

2  Détachement du dividende : 28 mai 2024. Date d’arrêté des positions : 29 mai 2024. Mise en paiement du dividende : 30 mai 2024.

 

Programmes de rachat d’actions

 

2023

En 2023, Safran a racheté pour 1,5 Md€ de ses propres actions en plusieurs tranches (11,2 millions d’actions) afin de :

  • finaliser la couverture de la dilution potentielle de l’OCEANE 2027 : 7,1 millions d’actions (outre 2,4 millions d’actions rachetées en 2022) ;
  • anticiper la livraison des actions requises pour les plans d’intéressement long terme et d’attribution d’actions gratuites : 2,1 millions d’actions ;
  • démarrer la couverture de la dilution potentielle de l’OCEANE 2028 : 2 millions d’actions (sur environ 4 millions).

Fin 2023, Safran détient 13,7 millions de titres en autocontrôle (3,2 % du capital).

 

À partir de 2024

En 2024, Safran a entamé une nouvelle tranche de rachat d’actions pour compléter la couverture de la dilution potentielle liée aux obligations convertibles 2028 et pour les plans d’intéressement long terme. Safran compte acquérir jusqu’à 450 M€ d’actions à partir du 16 janvier 2024 et au plus tard le 1er mars 2024, si les conditions de marché le permettent, le prix maximum d’achat autorisé le 25 mai 2023 par l’Assemblée générale étant fixé à 175 euros.

Comme annoncé en juillet 2023, Safran démarrera ensuite un rachat d’actions pour annulation d’un montant de 1 Md€ qui devrait être effectué en 2024 et 2025.

 

Perspectives pour l’année 2024

 

Safran prévoit d’atteindre pour l’exercice 2024 (à périmètre constant et en données ajustées) :

  • un chiffre d’affaires d’environ 27,4 Mds€ ;
  • un résultat opérationnel courant proche de 4,0 Mds€ ;
  • un cash-flow libre d’environ 3,0 Mds€, en fonction du calendrier de paiement de certains acomptes.

Ces perspectives reposent notamment, mais pas exclusivement, sur les hypothèses suivantes :

  • hausse entre 20% et 25 % des livraisons de moteurs LEAP ;
  • augmentation d’environ 20 % du chiffre d’affaires des activités de services pour moteurs civils (en $) ;
  • cours de change spot EUR/USD de 1,10 ;
  • taux couvert EUR/USD de 1,12.

Le principal facteur de risque reste les capacités de production de la chaîne d'approvisionnement.

 

Couvertures de change

 

En décembre 2023, le portefeuille de couvertures de Safran s’élève à 54 Mds$ par rapport à 50,5 Mds$ en octobre 2023.

  • 2023 est couvert à 1,13 $, pour une exposition nette de 10,4 Mds$.
  • 2024 est couvert avec un cours couvert cible de 1,12 $, pour une exposition nette estimée de 12,0 Mds$.
  • la période de 2025 à 2027 est couverte avec un cours couvert cible entre 1,12 $ et 1,14 $, pour une exposition nette estimée de 13,0 Mds$.
  • 2028 est partiellement couvert à hauteur de 3 Mds$ pour une exposition nette estimée à 13,0 Mds$.

 

Acquisition

 

Safran a finalisé l’acquisition des activités de systèmes électriques aéronautiques de Thales (dans le périmètre d’Équipements & Défense) le 2 octobre 2023.

 

* * * *

 

Calendrier

  • Chiffre d’affaires T1 2024 : 26 avril 2024
  • Assemblée générale : 23 mai 2024
  • Résultats S1 2024 : 31 juillet 2024
  • Chiffre d’affaires T3 2024 : 25 octobre 2024
  • Capital Markets Day à Paris : 5 décembre 2024
  • Résultats annuels 202 : 14 février 2025

 

* * * *

Safran organise aujourd’hui à 9h15, heure de Paris, un webcast pour les analystes et investisseurs.

  1. Si vous souhaitez uniquement suivre le webcast et écouter la conférence téléphonique,, veuillez-vous enregistrer en utilisant le lien suivant : https://edge.media-server.com/mmc/p/xnfg2jr9
    Veuillez utiliser ce même lien pour la réécoute qui sera disponible 2 heures après la conclusion de l’évènement et qui demeurera accessible pendant 90 jours.
  2. Si vous souhaitez participer à la séance de questions/réponses à la fin de la conférence, veuillez-vous pré-enregistrer en utilisant le lien ci-dessous afin de recevoir par email les informations de connexion (numéros de téléphone et code d’accès personnel) : https://register.vevent.com/register/BI6bc96c73752e4ea8966ebf0043349cec

Les liens de connexion sont également disponibles sur le site internet de Safran sur la page d’accueil de la rubrique Finance et également dans les sous-rubriques « Publications et résultats » et « Agenda ».

Le communiqué de presse, la présentation et les comptes consolidés sont disponibles sur le site internet Safran à l’adresse www.safran-group.com (rubrique Finance).

 

* * * *

 

Chiffres clés

 

1. Compte de résultat ajusté, bilan et trésorerie

Chiffres clés

 

1. Compte de résultat ajusté, bilan et trésorerie

Compte de résultat ajusté
(en millions d'euros)
2022 2023 % variation
Chiffre d'affaires 19 035 23 199 22 %
       
Autres produits et charges opérationnels courants -16 724 -20 155  
Quote-part dans le résultat net des co-entreprises 97 122  
       
Résultat opérationnel courant 2 408 3 166 31 %
% du chiffre d'affaires 12,6 % 13,6 % 1,0 pt
       
Autres produits et charges opérationnels non courants -450 -511  
       
Résultat opérationnel 1 958 2 655 36 %
% du chiffre d'affaires 10,3 % 11,4 % 1,1 pt
       
Résultat financier -186 174  
Produit (charge) d'impôts -557 -724  
       
Résultat de la période 1 215 2 105 73 %
       
Résultat attribuable aux intérêts minoritaires -37 -77  
Résultat net part du Groupe 1 178 2 028 72 %
Résultat par action de base attribuable aux propriétaires de la société mère (en euros) 2,76* 4,85** 76 %
Résultat par action dilué attribuable aux propriétaires de la société mère (en euros) 2,68*** 4,70**** 75 %

* Basé sur le nombre moyen pondéré de 426 680 657 actions au 31 décembre 2022.
** Basé sur le nombre moyen pondéré de 417 795 492 actions au 31 décembre 2023
*** Après dilution, basé sur le nombre moyen pondéré de 440 159 929 actions au 31 décembre 2022.
**** Après dilution, basé sur le nombre moyen pondéré de 431 373 561 actions au 31 décembre 2023.

Bilan consolidé - Actif
(en millions d'euros)
31 déc.
2022
31 déc.
2023
Écarts d'acquisition 4 994 4 706
Immobilisations corp. et incorp. 11 943 11 951
Participations dans les co-entreprises et les entreprises associées 1 974 1 928
Droits d'utilisation 566 582
Autres actifs non courants 2 354 1 926
Dérivés actifs 540 1 577
Stocks et en-cours de production 6 408 7 903
Coûts des contrats 664 753
Créances clients et autres débiteurs 7 904 9 417
Actifs sur contrats 1 982 2 157
Trésorerie et équivalents de trésorerie 6 687 6 676
Autres actifs courants 812 892
Total actif 46 828 50 468
Bilan consolidé - Passif
(en millions d'euros)
31 déc.
2022
31 déc.
2023
Capitaux propres 10 866 12 088
Provisions 2 567 2 611
Dettes soumises à des conditions particulières 302 292
Passifs portant intérêts 6 673 6 302
Dérivés passifs 5 848 4 740
Autres passifs non courants 1 239 1 055
Fournisseurs et autres créditeurs 6 298 8 097
Passifs sur contrat 12 756 15 029
Autres passifs courants 279 254
Total passif 46 828 50 468
Tableau des flux de trésorerie
(en millions d'euros)
2022 2023
Résultat opérationnel courant 2 408 3 166
Autres produits et charges opérationnels non courants -450 -511
Amortissements, provisions et dépréciations (hors financier) 1 540 1 491
EBITDA 3 498 4 146
Impôts sur les bénéfices et éléments n’ayant pas entraîné de flux de trésorerie -682 -634
Flux de trésorerie opérationnels 2 816 3 512
Variation du besoin en fonds de roulement 729 758
Investissements corporels -498 -823
Investissements incorporels -98 -179
Capitalisation des frais de R&D -283 -323
Cash-flow libre 2 666 2 945
Dividendes versés -225 -583
Cessions/acquisitions et divers -883 -2 002
Variation nette de trésorerie 1 558 361
Position financière nette – ouverture -1 544 14
Position financière nette – clôture 14 374

 

2. Répartition sectorielle

Chiffre d’affaires ajusté par activité
(en millions d'euros)
2022 2023 % variation % variation
de périmètre
% variation
taux de change
% variation
organique
Propulsion 9 506 11 876 24,9 % - -1,8 % 26,7 %
Équipements & Défense 7 535 8 835 24,9 % - -1,8 % 26,7 %
Aircraft Interiors 1 978 2 477 25,2 % -4,6 % -3,0 % 32,8 %
Holding & autres 16 11 -31,3 % - - -31,3 %
Total Groupe 19 035 23 199 21,9 % -0,1 % -1,6 % 23,6 %
Répartition du chiffre d’affaires ajusté Première monte/Services
(en millions d'euros)
2022 2023
Première monte Services Première monte Services
Propulsion 3 515 5 991 4 565 7 311
% du chiffre d'affaires 37,0 % 63,0 % 38,4 % 61,6 %
Équipements & Défense 4 710 2 825 5 368 3 467
% du chiffre d'affaires 62,5 % 37,5 % 60,8 % 39,2 %
Aircraft Interiors3 1 389 589 1 597 880
% du chiffre d'affaires 70,2 % 29,8 % 64,5 % 35,5 %

3 Le retrofit est inclus dans la première monte.

Chiffre d’affaires ajusté par activité
(en millions d'euros)
T4 2022 T4 2023 % variation % variation
de périmètre
% variation
taux de change
% variation
organique
Propulsion 2 827 3 116 10,2 % - -4,2 % 14,4 %
Équipements & Défense 2 209 2 601 17,7 % 1,8 % -2,8 % 18,7 %
Aircraft Interiors 586 709 21,0 % -7,0 % -5,1 % 33,1 %
Holding & autres 4 3 -25,0 % - - -25,0 %
Total Groupe 5 626 6 429 14,3 % - -3,7 % 18,0 %
Chiffre d’affaires 2023 par trimestre
(en millions d'euros)
T1 2023 T2 2023 T3 2023 T4 2023 2023
Propulsion 2 714 2 963 3 083 3 116 11 876
Équipements & Défense 1 966 2 134 2 134 2 601 8 835
Aircraft Interiors 584 579 605 709 2 477
Holding & autres 2 3 3 3 11
Total Groupe 5 266 5 679 5 825 6 429 23 199
Chiffre d’affaires 2022 par trimestre
(en millions d'euros)
T1 2022 T2 2022 T3 2022 T4 2022 2022
Propulsion 1 942 2 234 2 503 2 827 9 506
Équipements & Défense 1 716 1 790 1 820 2 209 7 535
Aircraft Interiors 409 461 522 586 1 978
Holding & autres 4 4 4 4 16
Total Groupe 4 071 4 489 4 849 5 626 19 035
Résultat opérationnel courant par activité
(en millions d'euros)
2022 2023 % variation
Propulsion 1 710 2 390 39,8 %
% du chiffre d'affaires 18,0 % 20,1 %  
Équipements & Défense 874 992 13,5 %
% du chiffre d'affaires 11,6 % 11,2 %  
Aircraft Interiors -140 -116 17,1 %
% du chiffre d'affaires -7,1 % -4,7 %  
Holding & autres -36 -100 n.a.
Total Groupe 2 408 3 166 31,5 %
% du chiffre d'affaires 12,6 % 13,6 %  
Autres produits et charges opérationnels non courants
(en millions d'euros)
2022 2023
Résultat opérationnel courant ajusté 2 408 3 166
% du chiffre d'affaires 12,6 % 13,6 %
Total des éléments non récurrents -450 -511
Plus-value (moins-value) de cession d'activités 63 -10
Reprise (charge) de dépréciation -503 -432
Autres éléments non opérationnels inhabituels et significatifs -10 -69
Résultat opérationnel ajusté 1 958 2 655
% du chiffre d'affaires 10,3 % 11,4 %
Change euro/dollar 2022 2023
Cours de change spot moyen 1,05 1,08
Cours de change spot (fin de période) 1,07 1,11
Cours couvert 1,15 1,13

 

3. Principaux programmes aéronautiques : quantités livrées

Quantités livrées 2022 2023 Variation
en unités
% variation
Moteurs LEAP 1 136 1 570 434 38 %
Moteurs CFM56 60 52 -8 -13 %
Moteurs de forte puissance 181 190 9 5 %
Turbines d'hélicoptères 508 588 80 16 %
Moteurs M88 51 42 -9 -18 %
Trains d'atterrissage 787 21 30 9 43 %
Trains d'atterrissage A350 43 46 3 7 %
Nacelles A330neo 52 54 2 4 %
Nacelles A320neo 588 579 -9 -2 %
Petites nacelles (affaires & régional) 516 512 -4 -1 %
Toilettes A350 338 414 76 22 %
Sièges classe affaires 1 704 983 -721 -42 %
Toboggans d'évacuation A320 4 454 3 950 -504 -11 %
Coeurs électriques 787 112 282 170 152 %

 

4. Recherche et Développement

R&D

(en millions d'euros)
2022 2023 variation
R&D totale -1 540 -1 818 -278
Part des dépenses vendue aux clients 521 602 81
Dépenses de R&D -1 019 -1 216 -197
en % du chiffre d'affaires 5,4 % 5,2 % -0,2 pt
CIR 151 159 8
Dépenses de R&D après CIR -868 -1 057 -189
Dépenses capitalisées brutes 278 319 41
Amortissements et dépréciations de R&D -236 -255 -19
Impact résultat opérationnel courant -826 -993 -167
en % du chiffre d'affaires 4,3 % 4,3 % 0,0 pt

 

Notes

Données ajustées :
Pour refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité avec celles de ses concurrents, Safran établit, en complément de ses comptes consolidés, un compte de résultat ajusté.

Il est rappelé que Safran :

  • résulte de la fusion au 11 mai 2005 de Sagem SA et Snecma ; celle-ci a été traitée conformément à la norme IFRS 3 « Regroupements d’entreprises » dans ses comptes consolidés ;
  • inscrit, depuis le 1er juillet 2005, toutes les variations de juste valeur des instruments dérivés de change en résultat financier, dans le cadre des prescriptions de la norme IFRS 9 applicables aux opérations qui ne sont pas qualifiées en comptabilité de couverture (cf. Note 2.f - Conversion des transactions libellées en devises et dérivés de change).

Le compte de résultat consolidé du Groupe est ajusté des incidences :

  • de l'allocation du prix d'acquisition réalisée dans le cadre des regroupements d'entreprises. Ce retraitement concerne depuis 2005 les dotations aux amortissements des actifs incorporels liés aux programmes aéronautiques, réévalués lors de la fusion Sagem/Snecma. À compter de la publication des comptes semestriels 2010, le Groupe a décidé de retraiter :
    • les effets des écritures relatives à l’allocation du prix d’acquisition des regroupements d’entreprises, notamment les dotations aux amortissements des actifs incorporels et corporels, reconnus ou réévalués lors de la transaction, avec des durées d’amortissement longues, justifiées par la durée des cycles économiques des activités dans lesquelles opère le Groupe et les effets de revalorisation des stocks, ainsi que
    • le produit de réévaluation d’une participation antérieurement détenue dans une activité en cas d’acquisition par étapes ou d’apport à une co-entreprise ;
  • de la valorisation des instruments dérivés de change afin de rétablir la substance économique réelle de la stratégie globale de couverture du risque de change du Groupe :
    • ainsi, le chiffre d’affaires net des achats en devises est valorisé au cours de change effectivement obtenu sur la période, intégrant le coût de mise en œuvre de la stratégie de couverture, et
    • la totalité des variations de juste valeur des instruments dérivés de change afférentes aux flux des périodes futures est neutralisée.

Les variations d’impôts différés résultant de ces éléments sont aussi ajustées.

Table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté pour l’exercice 2023 :


2023
(en millions d'euros)
Données consolidées Couverture de change Regroupements d'entreprises Données ajustées
Revalorisation du chiffre d'affaires (1) Différés des résultats sur couvertures (2) Amortissements incorporels – fusion Sagem/Snecma (3) Effet des autres regroupements d'entreprises (4)
Chiffre d'affaires 23 651 -452 - - - 23 199
Autres produits et charges opérationnels courants -20 441 -3 -7 38 258 -20 155
Quote-part dans le résultat net des coentreprises 99 - - - 23 122
Résultat opérationnel courant 3 309 -455 -7 38 281 3 166
Autres produits et charges opérationnels non courants -511 - - - - -511
Résultat opérationnel 2 798 -455 -7 38 281 2 655
Coût de la dette nette 112 - - - - 112
Résultat financier lié au change 1 850 455 -2 239 - - 66
Autres produits et charges financiers -4 - - - - -4
Résultat financier 1 958 455 -2 239 - - 174
Produit (charge) d'impôts - 1236 - 581 -10 -59 -724
Résultat net des activités poursuivies 3 520 - -1 665 28 222 2 105
Résultat attribuable aux intérêts minoritaires -76 - -1 - - -77
Résultat net part du Groupe 3 444 - -1 666 28 222 2 028

(1) Revalorisation (par devise) du chiffre d’affaires net des achats en devises au cours couvert (incluant les primes sur options dénouées), par reclassement des variations de valeur des couvertures affectées aux flux comptabilisés en résultat sur la période.
(2) Variations de valeur des couvertures afférentes aux flux qui seront comptabilisés en résultat sur des périodes futures pour -2 239 M€ hors impôts, et effet de la prise en compte des couvertures dans l'évaluation des provisions pour pertes à terminaison pour -7 M€ au 31 décembre 2023.
(3) Annulation des amortissements/dépréciations des actifs incorporels liés à la revalorisation des programmes aéronautiques issue de l’application de la norme IFRS 3 à l’opération de fusion Sagem/Snecma.
(4) Annulation des effets de revalorisation des actifs lors de l’acquisition de Zodiac Aerospace pour 198 M€ hors impôts différés et annulation des amortissements/dépréciations des actifs identifiés lors des autres regroupements d'entreprises.

Il est rappelé que les états financiers consolidés font l'objet d'un audit par les commissaires aux comptes, y compris les agrégats « chiffre d'affaires » et « résultat opérationnel » fournis en données ajustées dans la Note 5 « Information sectorielle

Les données financières ajustées, autres que celles fournies dans la Note 5 « Information sectorielle », font l'objet de travaux de vérification au titre de la lecture d'ensemble des informations données dans le Document d’Enregistrement Universel.
Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis à l’issue du Conseil d’administration du 21 mars 2024, après réalisation des vérifications spécifiques et revue des évènements postérieurs au 14 février 2024.

Safran en 2023

Nous contacter

Safran est un groupe international de haute technologie opérant dans les domaines de l’aéronautique (propulsion, équipements et intérieurs), de l’espace et de la défense. Sa mission : contribuer durablement à un monde plus sûr, où le transport aérien devient toujours plus respectueux de l’environnement, plus confortable et plus accessible. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie 83 000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 19,0 milliards d’euros en 2022, et occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Safran s’engage dans des programmes de recherche et développement qui préservent les priorités environnementales de sa feuille de route d’innovation technologique.

Safran est une société cotée sur Euronext Paris et fait partie des indices CAC 40 et Euro Stoxx 50.

  • © Free-Lance's / Safran
  • © Safran