Limiter les émissions atmosphériques

Depuis plusieurs décennies, la diminution des émissions atmosphériques est l’un des critères fondamentaux de développement des moteurs de Safran.
Démonstration du système de taxiage électrique EGTS™
Démonstration du système de taxiage électrique EGTS™

Le Groupe optimise sans cesse l'efficience de ses moteurs. Les progrès réalisés sur la réduction de la consommation de carburant, l'allégement des aéronefs et l'utilisation de carburants alternatifs concourent à diminuer ces substances polluantes.

L'ensemble de ces actions contribue à améliorer la qualité de l'air dans le voisinage immédiat des aéroports : diminution des émissions de CO2, d'oxydes d'azote (NOx), de composés organiques volatils (COV), de monoxydes de carbone (CO) et de particules.

Le CO2 et le NOx générés par le transport aérien devront respectivement diminuer de 75 % et 90 % à l'horizon 2050. Ce sont les objectifs ambitieux fixés en 2012 par l'ACARE (Conseil Consultatif pour la Recherche Aéronautique en Europe).

 

Emissions atmosphériques des moteurs : les progrès réalisés en 50 ans

- 50 %
de monoxyde de carbone
- 90 %
de fumées et d'hydrocarbures imbrûlés

Source : Conseil international de coordination des associations des industries aérospatiales (ICCAIA).