Environnement

Face au défi climatique, Safran mène une politique ambitieuse afin de contribuer à la transition vers une aviation neutre en carbone d’ici 2050. Nouvelles architectures de moteurs, carburants durables, avion plus électrique : ces pistes visant à réinventer l'industrie aéronautique de demain sont déjà à l’œuvre dans le Groupe. Safran s’est par ailleurs engagé à limiter les émissions de gaz à effet de serre de ses établissements, de ses sites de production et de sa chaîne de valeur. La décarbonation de l’aviation est l’un des quatre piliers de la stratégie RSE du Groupe.

Face au défi climatique, Safran mène une politique ambitieuse afin de contribuer à la transition vers une aviation neutre en carbone d'ici 2050. Nouvelles architectures de moteurs, carburants durables, avion plus électrique : ces pistes visant à réinventer l'industrie aéronautique de demain sont déjà à l'oeuvre dans le Groupe. Safran s'est par ailleurs engagé à limiter les émissions de gaz à effet de serre de ses établissements, de ses sites de production et de sa chaîne de valeur. La décarbonation de l'aviation est l'un des quatre piliers de la stratégie RSE du Groupe.

 

 

 

 

75%
des dépenses de R&T sont consacrées à l'amélioration de l'impact du transport aérien sur l'environnement
-30%
Safran vise à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30 % d'ici 2025 par rapport à 2018*

* réduction des émissions, directes ("scope 1") et indirectes liées à la consommation d'énergie ("scope 2")

 

 

Vers un avion « bas carbone »

Pour répondre à l'objectif d'atteindre la neutralité carbone en 2050 fixé par l'Union européenne, Safran s'engage dans la préparation de l'avion bas-carbone, dont l'introduction est envisagée en 2030-2035. Celui-ci aura des moteurs et une configuration aérodynamique ultra-efficaces, sera considérablement allégé, 100 % compatible avec les carburants durables et disposera d'une chaîne d'énergie optimisée. Le Groupe travaille depuis plusieurs années sur de nouvelles architectures de moteurs, tels l'Open Rotor, un moteur non caréné comptant deux hélices contrarotatives, qui vise à réduire de 20 % les émissions de CO2 par rapport aux moteurs actuellement en service. La fabrication additive, les matériaux composites, l'électrification de fonctions non propulsives sont autant de leviers pour réduire la masse des moteurs et des équipements, et donc la consommation de carburant de l'avion.

 

 

 

 

Soutenir le déploiement des carburants durables

La décarbonation de l'aviation passera par l'utilisation de carburants durables, tels les biocarburants (issus de la biomasse) ou les carburants synthétiques, dont le cycle de vie complet présente un bilan carbone considérablement réduit. L'hydrogène liquide est également envisagé pour la propulsion, avec comme intérêt majeur l'absence d'émissions de CO2 en vol. Toutes ces options impliquent une évolution profonde des aéronefs et donc un partenariat renforcé entre Safran et les avionneurs.

 

 

 

 

Développer la propulsion électrique et l'hybridation des aéronefs

À court et moyen terme, la propulsion 100 % électrique n'est pas envisageable pour les avions court et moyen-courrier en raison du surpoids lié aux batteries. Toutefois, l'énergie électrique est déjà à l'étude ou utilisée pour des systèmes non-propulsifs. Safran investit dans la recherche, notamment via ses partenariats avec des start-ups spécialisées, pour exploiter au maximum l'énergie électrique à bord des avions. L'hybridation (ajout d'une composante électrique au système de propulsion classique, électrification de fonctions secondaires) de l'ensemble propulsif est un vecteur indispensable pour atteindre les objectifs d'efficacité énergétique des prochaines générations d'aéronefs commerciaux. Safran se positionne en leader sur ces architectures hybrides ou tout-électriques grâce à sa compétence sur l'ensemble de la chaîne d'énergie, et collabore déjà avec différents avionneurs sur des démonstrateurs de navette (Ecopulse avec Daher et Airbus) et sur des futurs VTOL.

 

 

 

 

Une démarche « bas carbone » déployée dans tous les sites

Depuis 2018, Safran déploie un plan de réduction des émissions occasionnées par ses opérations industrielles. Ce projet « bas-carbone » concerne toutes les activités directement ou indirectement impliquées dans la fabrication des produits du Groupe. En 2021, Safran s'est fixé une cible encore plus ambitieuse : 30 % d'émissions de CO2 en moins dès 2025 par rapport à 2018. Des actions sont mises en places dans tous les sites du Groupe pour atteindre ces objectifs, comme par exemple des consommations d'énergies revues en profondeur, l'instauration d'un prix interne du carbone – qui attribue une valeur monétaire aux émissions polluantes – ou encore l'utilisation de carburants durables dans les essais des moteurs.

 

 

 

 

REACH, un standard mondial

La gestion des substances dangereuses et leur substitution sont fondamentales pour Safran. Le Groupe applique ainsi scrupuleusement les réglementations, et s'appuie sur une organisation dédiée. Instauré en Europe il y a dix ans, le règlement REACH vise à protéger l'homme et l'environnement contre les risques liés aux substances chimiques. Safran se focalise sur le respect et l'application de réglementation REACH pour gérer la toxicité ou l'écotoxicité des substances et des matériaux utilisés tout au long du cycle de vie de ses produits. Le Groupe s'implique également activement dans l'International Aerospace Environmental Group qui vise à mettre en place des solutions innovantes en matière environnementale et en particulier sur la gestion et la substitution des substances dangereuses.

 

 

 

> Crédits
© Adrien Daste / Safran
© Adrien Daste / Safran
© Sankai / 2018 iStockphoto
© Raphael Soret / Safran
© PepperBox / Safran
© Adrien Daste / Safran
© Adrien Daste / Safran
© Chris Bergin / CAPA Pictures / Safran
© Chris Bergin / CAPA Pictures / Safran
© Cyril Abad / CAPA Pictures / Safran
© Adrien Daste / Safran
© Adrien Daste / Safran
© Cyril Abad / CAPA Pictures / Safran
© Adrien Daste / Safran
© Adrien Daste / Safran
© AleksandarNakic / 2018 iStockphoto
© Thierry Mamberti / Safran
© ADAC Luftrettung / Theo Klein

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer