Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

Cloche
Abonnez-vous à la newsletter

Usine 4.0 : Un robot mobile dans l’atelier de Villemur

Innovation

Safran Electrical & Power Villemur a travaillé avec l’entreprise toulousaine Wyca Robotics pour concevoir un robot mobile autonome. Sa mission ? Optimiser les flux dans l’atelier. Comment celui qui répond aujourd’hui au nom d’Elodie a fait son entrée dans l’usine ? Réponse de Loic Papaix, à l’origine du projet.

Elodie, le robot mobile autonome dont la mission est d’optimiser les flux dans l’atelier du site Safran Electrical & Power de Villemur.

« C’est mon projet depuis quatre ans : booster la transformation digitale et l’automatisation au sein du service développement industriel de Villemur. J’ai d’abord fait une étude de marché pour trouver des concepteurs de robots industriels. Si pendant la crise COVID-19, le projet a été mis entre parenthèse, il s’est vite relancé en 2021. Entre temps, la technologie d’une startup toulousaine avait évolué et nous nous sommes intéressés à leur dernier robot mobile : Elodie », explique Loic Papaix quand on lui demande de nous raconter la naissance du projet.

Depuis 2021, Loic travaille avec l’entreprise toulousaine Wyca Robotics pour adapter leur dernier robot mobile standard aux besoins spécifiques de l’usine de Villemur. Elodie a donc été quelque peu modifié : on lui a ajouté quelques centimètres pour pouvoir insérer des bacs dans lesquels il transporte aujourd’hui des outils et bientôt des pièces ou des produits.

« Ce qui a pris le plus de temps, c’est lui créer et lui fournir les bons logiciels : ceux qui lui permettent de se déplacer de manière autonome et de répondre à notre problématique d’optimisation des flux industriels au sein de notre usine ».
Loïc Papaix

Un mapping des lieux a donc été réalisé pour que le robot puisse se diriger, connaitre les zones de passage autorisées et celles qui lui sont interdites. Sa première mission test est de transporter les outils qui ont besoin d’être réparés depuis la chaine de production jusqu’au service maintenance. Il suffit pour l’opérateur d’appuyer sur un bouton pour appeler le robot et celui-ci arrive. Il faut ensuite déposer l’outil à réparer dans le bac « et on travaille à garder en mémoire les appels des opérateurs pour que le robot puisse les traiter les uns après les autres en les gardant en mémoire. Pour Wyca, c’est aussi un premier robot adapté de ce type et les échanges sont passionnants ».

Si le robot mobile passe le premier test des outils, il pourra ensuite se substituer à d’autres déplacement sans valeur ajoutée des équipes : le transport de composants du magasin vers la production, de produits finis de la production vers le test, de produits finis du test vers l’expédition.

Dernières actualités
  • © Safran
  • © Loic Papaix / Safran