Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

Trophées femmes de l’industrie : Marjorie Cavarroc récompensée !

Ressources Humaines

Pour la deuxième année consécutive, des collaboratrices de Safran se sont illustrées aux Trophées des femmes de l’industrie, organisés chaque année par le magazine L’Usine Nouvelle.
Le 28 septembre, Marjorie Cavarroc, ingénieure R&T et experte en matériaux et procédés chez Safran Tech, a remporté le prix de la catégorie « Femme de R&D ». Cécile Dubrovin et Elysabeth Da Silva Jaslier étaient également finalistes dans les catégories « Femme internationale » et « Femme Commerciale ». Laissez-vous inspirez par les parcours remarquables de ces femmes !

Photo de Marjorie Cavarroc
© Hervé Boutet

C’est au cœur de Paris, entre les murs du prestigieux pavillon Wagram, à quelques encablures de la célèbre place de l’Etoile, qu’a eu lieu la remise de prix de la 13e édition des Trophées des Femmes de l’industrie. Entreprenariat, innovation, développement durable… À travers 11 catégories, cet événement annuel majeur permet de mettre en lumière des femmes aux parcours exemplaires.

Marjorie Cavarroc est l’une d’entre elle. Avec une carrière riche partagée entre la recherche et l’action de terrain, la grande gagnante de la catégorie « Femme de R&D » cumule les distinctions. En 2022, Marjorie Cavarroc recevait ainsi le prix Irène Joliot-Curie dans la catégorie « Femme, recherche et entreprise ». Elle a également été nommée experte pour le Prix « Pour les Femmes et la Science » de la fondation L'Oréal-UNESCO et experte pour les traitements de surface par la DGA.

Ces récompenses, elle les doit à la fois à son expertise, sa passion pour son métier… et à une bonne dose de dynamisme ! Marjorie Cavarroc a l’intime conviction que « la recherche est faite pour améliorer le monde ». Mue par cet idéal, elle œuvre notamment depuis 2018 au déploiement de la technologie de dépôts de couches minces au sein du Groupe. Utilisé depuis plusieurs décennies dans le secteur automobile, ce procédé innovant peine encore à se frayer un chemin dans l’aéronautique. Bien décidée à faire bouger les lignes, Marjorie Cavarroc a su convaincre ses pairs de la pertinence de ce procédé et a ainsi monté un laboratoire à Safran Tech consacré à cette technologie. Grâce aux recherches menées avec ses équipes, le dépôt de couches minces pourrait bientôt être industrialisé dans les moteurs d’avion, les trains d'atterrissage, les équipements de la cabine ou encore les transmissions de puissance.

Un parcours d’autant plus admirable que Marjorie a dû composer avec une santé fragile : « J'ai dû être hospitalisée en 2017 en raison de mon handicap. Je suis atteinte d'une neuropathie qui ne se voit pas, mais m'empêche parfois de me déplacer, confie-t-elle. J'ai profité de ce temps d'immobilisation pour mener une deuxième thèse et décrocher une habilitation à diriger des recherches ». Nul doute que sa carrière, véritable parcours d’excellence, en inspirera plus d’uns ! À commencer par les jeunes filles qu’elles marraine au sein de l’association « Elles bougent ».

Les collaboratrices Safran à l’honneur

Cette 13e édition des Trophées des femmes de l’industrie a également mis en lumière les parcours de Cécile Dubrovin (Présidente de Safran Engineering Services) et Elysabeth Da Silva Jaslier (Directrice commerciale de la division avionique, Safran Electronics & Defense), toutes deux finalistes respectivement dans les catégories « Femme internationale » et « Femme commerciale ».

Le dénominateur commun entre ces trois femmes ? Une soif de défis couplée à une volonté de renverser le statu quo : « Cela s'est révélé très utile à son arrivée, en 2022, quand son regard neuf en a bousculé certains : elle a su créer du lien et embarquer les équipes à sa suite. Son sens de l'humour a fait le reste », rapporte ainsi Stéphane Cueille à propos de l’arrivée de Cécile Dubrovin dans les équipes de Safran Engineering Services. Après une carrière débutée chez Thales en 1994, Cécile Dubrovin a rejoint le Groupe en 2013 en tant que directrice générale de la business unit « On-Board and Testing » de Safran Data Systems. « Chez Safran, je prenais la responsabilité non seulement de la recherche et du développement mais aussi de la production, des finances, des équipes et de la satisfaction client, du début à la fin. […] Le risque était élevé, mais l'opportunité unique. Ma décision a été très rapide », souligne-t-elle.

Une détermination que partage également Elysabteh Da Sylva Jaslier. Celle qui se définit comme une « boulimique de connaissances », a bâti sa carrière en sachant saisir les opportunités. Ainsi, alors qu’elle est en quatrième année d’étude à l'École Polytechnique Universitaire Paris VI, elle se rend sur le site de Gennevilliers pour y déposer son CV : « J'ai alors tout fait pour y être embauchée en leur disant qu'ils devaient me recruter ! ». Elle fait preuve de la même ténacité près de 20 ans plus tard en 2020, lorsqu’elle décroche le poste de directrice commerciale de la division avionique de Safran Electronics & Defense – alors même qu’on lui avait déclaré que son CV était « le moins apte pour cette fonction. »

Rigueur, détermination, esprit d’équipe, curiosité… Ce sont autant de qualités dont ont fait preuve ces femmes tout au long de leur carrière. De quoi susciter fierté et admiration au sein du Groupe et au-delà.

Photo de Cécile Dubrovin
Cécile Dubrovin
Cécile Dubrovin
© Safran
Photo d'Elysabeth Da Silva Jaslier
Elysabeth Da Silva Jaslier
Elysabeth Da Silva Jaslier
© Jean-Baptiste Dureau / SAFRAN
  • Les cartes sont disponibles sous la licence Open Database Licence.
  • © OpenStreetMap contributors.
  • © Free-Lance's / Safran
  • © © Hervé Boutet
  • © Jean-Baptiste Dureau / SAFRAN
  • © Safran