Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

Safran inaugure une nouvelle solution automatisée de contrôle non destructif par thermographie infrarouge et réalité augmentée, une première mondiale

Innovation

Burnley, Grande-Bretagne, 4 avril 2017 – Stéphane Cueille, Directeur Groupe R&T et Innovation de Safran a inauguré un nouveau processus de contrôle non destructif (CND) de panneaux composites des nacelles d’avions. L’utilisation de la technologie par thermographie infrarouge suivie de la projection en réalité augmentée est une première mondiale.

Ce processus a été pensé pour les programmes nacelles A320neo LEAP-1A et A330neo Trent 7000, dont les montées en cadence de production sont très fortes dans les trois années à venir. Les résultats sont à la hauteur de l’enjeu : 50% de réduction du temps de cycle d’inspection et augmentation de la disponibilité de l’équipement grâce à la séparation des activités contrôle et marquage. Les conditions de travail sont également améliorées grâce à une meilleure ergonomie des logiciels qui rend leur utilisation plus intuitive (développés par le Groupe pour cette installation) et des manipulations facilitées au poste.

 « Plus qu’un nouveau moyen industriel, c’est tout le processus qui est innovant. Les équipes se sont mobilisées en un temps record pour trouver des solutions qui permettent d’accompagner nos clients. » a expliqué Victoria Foy, Directeur Général de Safran Nacelles à Burnley. « Elles ont su impliquer les meilleures compétences du Groupe, celles de Safran Nacelles, Safran Composites, Safran Tech et Safran Engineering Services. L’équipe projet a également utilisé les outils technologiques et numériques à disposition tels que l’automatisation et la réalité augmentée. L’usine digitale est devenue réalité chez Safran Nacelles. »

Le processus de CND s’appuie sur un moyen robotisé, appelé IRIS (Infra Red Inspection System) qui  utilise la thermographie infrarouge pour relever des données. Après traitement, elles sont ensuite analysées par un inspecteur à l’aide d’un logiciel spécifique de visualisation et, le cas échéant, les zones à vérifier sont projetées par réalité augmentée sur la pièce. 

L’utilisation de la thermographie infrarouge sur des pièces en composites complexes, de grandes tailles et dont l’épaisseur varie est unique au monde. Le système de réalité augmentée, qui projette instantanément toutes les zones à vérifier directement sur des pièces qui vont de 3m2 à 12m2, est le premier de Safran à entrer en production.

« Avec la mise en production d’IRIS, c’est l’expertise de Safran et ses capacités à développer des technologies différenciantes qui sont mises à l’honneur. » a souligné Stéphane Cueille, Directeur Groupe R&T et Innovation de Safran. « Le Groupe prouve ainsi qu’il met tout en œuvre pour accompagner ses clients en proposant des solutions compétitives et fiables. »

Dernières actualités
  • ©