Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

Rétrospective : Safran à bord du Concorde, 49 ans après son 1er vol

Business

Le Concorde est un de ces avions qui fascinent au-delà des passionnés d’aéronautique. L’avion de ligne supersonique, capable de voler à plus de deux fois la vitesse du son, a réalisé son 1er vol il y a 49 ans, le 2 mars 1969. Saviez-vous que Safran avait fourni de nombreux systèmes et équipements à cet avion mythique ?

 

L’histoire du Concorde commence à la fin des années 1950, avec le projet de concevoir un avion de ligne supersonique capable de transporter des passagers au-delà du mur du son. Britanniques et Français signent à Londres le 29 novembre 1962 un contrat de développement commun pour le futur avion. Les grandes lignes de la construction des différents éléments de l’avions sont alors définies : ainsi, il est précisé que les maîtres d’œuvre sont British Aircraft Corporation et Sud Aviation.

 

 

Côté propulsion, chaque Concorde était équipé de quatre moteurs Olympus 593 conçus et développés par Snecma (aujourd'hui Safran Aircraft Engines) et Rolls-Royce, développant chacun plus de 17 tonnes de poussée. Pour les tuyères de l’Olympus, Snecma et Hurel-Dubois (et plus tard Hurel-Hispano, devenu Safran Nacelles) assuraient une partie de l’assemblage des paupières.

En outre, Safran (à l’époque groupe Snecma) a fourni au Concorde de nombreux équipements à la pointe de la technologie. L’avion était notamment équipé d’un système de freinage à commande électrique, spécialement développé et conçu par Messier (aujourd'hui Safran Landing Systems). Hispano-Suiza a fourni l’atterrisseur principal du supersonique, haut de plus de 4 mètres, ainsi que le régulateur de freinage SPAD (activités également conduites par Safran Landing Systems de nos jours).

 

 

Le 2 mars 1969, il y a 49 ans, le pilote d’essais français André Turcat réalise le premier vol du Concorde 001 depuis les usines de Sud Aviation à Toulouse, à 15 heures 40. Le 29 mai de la même année, Concorde 001 survole Paris à basse altitude, avant de rejoindre le Salon du Bourget où il est présenté en grande vedette.

Dernières actualités
  • ©