Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

[my] Safran is REACH

Institutionnel

La réglementation européenne REACH sur l’interdiction de produits chimiques entrera en application à partir du 21 septembre 2017 dans tous les secteurs industriels. Pascal Frou, chef de programme REACH pour Safran, fait le point sur le développement des méthodes de remplacement des substances utilisées dans les procédés industriels du Groupe. Bilan 2015 et perspectives 2016.

26 proc�d�s et 85 000 r�f�rences de pi�ces sont concern�s � court terme par la r�glementation REACH* : se conformer � cette r�glementation europ�enne repr�sente donc un d�fi de taille pour Safran. C?est �galement l?opportunit� de r�affirmer son engagement en termes de s�curit� de ses produits et d?op�rations, pour la sant� de ses collaborateurs, de ses clients et fournisseurs et pour la protection de l?environnement.

 

La surveillance des substances chimiques n?est pas un enjeu nouveau pour le Groupe?

En effet, Safran a initi� depuis plusieurs ann�es le remplacement de certaines substances chimiques, comme le chrome hexavalent** et le cadmium, utilis�es dans certains de nos proc�d�s de fabrication. Depuis cinq ans, la direction des Mat�riaux et Proc�d�s travaille � la mise en place de m�thodes de substitution, tandis que la Direction Industrielle d�veloppe des outils de production alternatifs dans les usines et chez les sous-traitants. Toutes les soci�t�s du Groupe travaillent main dans la main pour r�pondre � cette exigence de conformit� � la r�glementation europ�enne REACH.

� Substituer, c?est innover �

Se mettre en conformit� avec REACH est aussi une opportunit� pour Safran : car substituer, c?est innover. Nous avons aujourd?hui l?occasion de conforter notre leadership en d�veloppant des proc�d�s de substitution de r�f�rence dans l?industrie a�ronautique. Cette d�marche, conduite en partenariat avec d?autres grands industriels du secteur, comme Airbus Helicopters, s?appuie sur trois axes : harmoniser les proc�d�s de substitution, minimiser les co�ts de qualification en les mutualisant et assurer la p�rennit� de notre supply chain en accompagnant nos sous-traitants dans l?application de la m�me d�marche.

 

O� en est le projet REACH ?

La mise au point des proc�d�s de substitution men�e en partenariat avec diff�rents organismes de recherche (notamment l?UTINAM** et Chimie Paris-Tech) est bien avanc�e. Par ailleurs, nous nous appuyons sur des structures d?�changes et de coordination pour faire des choix techniques en accord avec ceux d?autres donneurs d?ordre du secteur a�ronautique. Ainsi, plusieurs m�thodes de substitution ont �t� d�velopp�es, et deux d?entre elles d�j� utilis�es dans nos soci�t�s ou chez nos fournisseurs et sous-traitants.

 

 

Quels sont les enjeux majeurs du projet en 2016 ?

L?ann�e 2016 sera d�cisive pour Safran, car la plupart des solutions de remplacement vont �tre d�ploy�es. Cela impliquera de mettre � jour des plans des mat�riels sur lesquels les nouveaux proc�d�s seront appliqu�s, et d?accompagner les changements industriels induits, dans nos ateliers comme chez nos sous-traitants, pour maintenir la capacit� productive pendant cette phase de transition. Cela implique �galement de maintenir l?ensemble des acteurs mobilis�s sur ce projet, afin d?assurer le succ�s de REACH, et pour faire de Safran l?exemple d?une industrie toujours plus comp�titive et responsable.

 

 

*(EnRegistrement, Evaluation, Autorisation et restriction des produits Chimiques)

** Cette substance chimique conf�re des propri�t�s anticorrosion aux rev�tements et traitements de surface appliqu�s sur les syst�mes tels que les inverseurs de pouss�e et les nacelles, les moteurs ou encore les atterrisseurs.

Dernières actualités
  • © Philippe Stroppa / Safran