Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

Cloche
Abonnez-vous à la newsletter

#LoveMySafranJob « C’est un privilège de contribuer à une industrie qui me passionne »

Ressources Humaines

Américaine d’origine Camerounaise, Doline Peterson a rejoint le Groupe en 2015, séduite par sa réputation, ses opportunités de carrière et sa culture inclusive. La jeune femme de 40 ans, passionnée par le secteur aérospatial, s’épanouit pleinement au poste de responsable programme APU Falcon 6X chez Safran Power Units.

En quoi consiste votre poste actuel et quel a été votre parcours ?

Je pilote le développement, la certification et la production du groupe auxiliaire de puissance (APU) du Falcon 6X, qui est l’un des deux avions d’affaires sur lesquels travaille Safran Power Units. Je coordonne une équipe programme couvrant de nombreux domaines, tels que l’ingénierie, la qualité, les contrats et ventes, la finance, l’industrialisation et le support client, avec comme objectifs la satisfaction des clients et la rentabilité du programme. Lorsque j’ai rejoint le Groupe il y a six ans (il y aura sept ans en Janvier), j’étais alors engagée sur un parcours d’expertise technique pour la certification de logiciels embarqués avec la FAA***. A force de mener des projets de certification, j’avais toutefois acquis une solide expérience de leadership technique, confortée par une certification professionnelle en gestion de projet, et je souhaitais approfondir la maitrise des processus d’affaires pour mieux servir les aspects interdisciplinaires très souvent nécessaires au leadership technique. Je me suis donc inscrite en MBA tout en prenant mon poste actuel. Après trois ans, je souhaite continuer de grandir dans cette voie.

 

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail et quel est le moment de votre vie professionnelle dont vous êtes le plus fière ?

C’est la pluridisciplinarité qui me plaît dans mon travail : j’ai l’occasion d’apprendre beaucoup sur le développement des processus de fabrication, l’établissement d’une chaîne d’approvisionnement ou la mise en place de stratégies de rechanges. Cela me donne un meilleur aperçu du cycle de vie de notre produit, ce que je trouve fascinant.

En ce qui concerne les moments de fierté, je citerais les dernières étapes de certification de systèmes pour avions régionaux, que ce soit chez Rockwell Collins, Pratt & Whitney Aeropower ou Safran Power Units (sur le Bombardier Global 7500). J’ai également eu le privilège de contribuer à une publication de SAE International* parue en mars 2021, intitulée « Flight Paths to Success », présentant le parcours de 33 femmes qui ont réussi dans l'aviation, l'espace et le monde universitaire. Le projet AgCam est également l’un des moments les plus mémorables, avec tout le prestige associé au lancement d’une navette spatiale.

 

Vous êtes passionnée d’espace, d’où cela vient-il ?

Tout a commencé au cours de mes études universitaires aux États-Unis. J’étais alors assistante de recherche sur le programme AgCam, financé par la NASA, qui visait à envoyer deux caméras sur la Station Spatiale Internationale à bord de la navette spatiale Endeavor pour aider les agriculteurs de la région Midwest. J’ai eu la chance de visiter la navette sur son pas de tir, et j’ai été invitée à assister à son lancement depuis le site de presse du Centre Spatial Kennedy, en Floride. Avec ma famille, nous saisissons toutes les occasions pour rester en lien avec l’industrie spatiale. Nous sommes allés voir le robot Perseverance Rover au Jet Propulsion Laboratory juste avant son lancement sur Mars, le premier lancement depuis la base aérienne militaire de Vandenberg comportant une étape de retour au sol en Californie, le télescope spatial James Webb… et plus d’une fois la navette Endeavor au California Science Center de Los Angeles ! Je considère un privilège de contribuer à cette industrie et de travailler dans un domaine que j’aime.

 

Que pensez-vous de la place des femmes dans l’aéronautique, et notamment chez Safran ?

Je crois que ma progression de carrière chez Safran illustre la culture d’inclusion du Groupe et montre que toutes les femmes peuvent accéder à des postes à responsabilité. Mon conseil aux femmes qui aimeraient travailler dans ce domaine est de ne pas hésiter à se lancer, car l’expérience sera gratifiante.

 

Y a-t-il une personnalité féminine qui vous inspire, au sein ou en dehors du Groupe ? 

J’ai eu la chance d’avoir une relation de mentorat très enrichissante avec Rhonda Walthall** lorsque je travaillais chez Pratt & Whitney. Je la remercie d’avoir partagé ses expériences, ouvertement et franchement. Chez Safran, deux femmes occupent des postes importants dans mon réseau hiérarchique : la présidente de Safran Power Units, Ghislaine Doukhan, et la directrice Programmes du Groupe, Sandrine Holler. Leur profil et leur parcours m’inspirent et peuvent encourager des femmes à rejoindre le Groupe.

* SAE est une association mondiale de normalisation qui œuvre pour faire progresser les connaissances et les solutions en matière de mobilité. Elle regroupe plus de 200 000 ingénieurs et experts techniques travaillant notamment dans l’industrie aéronautique et automobile.

** Rhonda Walthall est experte technique chez Collins Aerospace, ancienne PCA (Présidente du Conseil d’administration) de SAE et experte technique pour l’organisation PHM (aircraft Prognostics and Health Management Society).

***FAA (Federal Aviation Administration) Agence Américaine de régulation de l’aviation

 

Parcours :

2021 : MBA spécialité Entrepreneuriat, université de San Diego State, Californie

2018 : Responsable programme APU SPU150 Falcon 6X Business Jet, Safran Power Units

2015 : Ingénieure logiciels embarqués et navigabilité, Safran Power Units

2012 : Ingénieure logiciels embarqués, Pratt & Whitney Aeropower

2008 : Ingénieure systèmes, Rockwell Collins Inc., Iowa

2008 : Master of Science en informatique, université du Dakota du Nord

2006 : Développeuse de logiciels et bases de données, Center for the People and the Environment, université du Dakota du Nord (États-Unis)

2002 : Ingénieure réseau, Douala1.com (Cameroun)

2002 : Bachelor of Science en Physique option science informatique, université de Buea (Cameroun)

1998 : Baccalauréat série C, Collègue Chevreul (Cameroun)

Dernières actualités
  • © Safran