Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

L’EDAT de Bell, équipé d’une chaine électrique Safran, nommé "meilleure nouveauté de l’aérospatiale"

Business

Le magazine américain Popular Science a décerné son prix « Best of What’s New 2020 » dans la catégorie Aérospatiale, au système anticouple à distribution électrique EDAT de Bell. Ce système est équipé d’une chaine électrique et de quatre moteurs électriques ENGINeUS™produits par Safran Electrical & Power.

Dévoilé en février 2020, le système anticouple à distribution électrique EDAT (Electrically Distributed Anti-Torque) de Bell est composé de quatre petites soufflantes encastrées dans le carénage du rotor de queue d’un hélicoptère, jumelées deux par deux. Chaque hélice contient quatre pales et chacune est alimentée par son propre moteur électrique ENGINeUSTM,, d’une puissance de 35kW. L’énergie électrique provient des génératrices, entraînées par la turbine de l’hélicoptère. Elle est distribuée et régulée par une électronique et un boitier de distribution. Safran Electrical & Power fournit la chaine électrique ­–  les génératrices, l’électronique et le boitier de distribution – ainsi que les quatre moteurs électriques.

Cette innovation permet de réduire la pollution sonore et d’augmenter la sécurité, comparativement à un aéronef équipé d’un rotor anticouple conventionnel – le rotor de queue est la première source de bruit d’un hélicoptère et un point de défaillance potentielle critique – et aussi de réduire les coûts d’exploitation et d’entretien.

« Ce programme est d’abord le fruit d’une excellente coopération entre nos équipes et celles de Bell puisque des premiers échanges sur le concept au premier vol de l’hélicoptère équipé de l’EDAT, il s’est écoulé seulement un an d’intense activité en équipe très intégrée. C’est un autre exemple d’application de nos briques technologiques issues de notre roadmap GENeUS (générateurs), GENEeUSGRID (distribution) et ENGINeUS (moteurs) pour l’électrification ou l’hybridation de nombreuses fonctions propulsives et non propulsives », se félicite Olivier Maka, directeur des programmes de la division Power.

 

Plus d’infos
Popular Science est un magazine de vulgarisation scientifique traduit dans environ 30 langues et distribué dans quelque 45 pays : https://www.popsci.com/
Dernières actualités
  • ©