Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

Cloche
Abonnez-vous à la newsletter

L’automatisation robotisée des processus, un levier de performance

Innovation

Dans un contexte industriel de plus en plus tourné vers la transformation digitale, Safran Engineering Services accompagne le déploiement de solutions d’automatisation robotisée des processus : les RPA. Leurs buts : éliminer les tâches fastidieuses, rationaliser les opérations et réduire les coûts des clients de l’entreprise. Les explications d’Éric Clavé, RPA Group Domain Leader, et d’Yves Bley, Responsable Innovation chez Safran Engineering Services.

Safran Engineering Services - automatisation robotisée des processus

Les RPA, nouveau levier de performance et de transformation digitale

De nombreuses tâches sont indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise mais n’ont que peu de valeur ajoutée pour le collaborateur. Récolte de données à envoyer par mail, organisation de réunions, rapprochement des bons de commande et des factures…

Autant de processus qui impliquent des étapes de recherche, de saisie et de collecte de données, au cours desquelles des erreurs humaines peuvent se produire. Pour optimiser la performance des entreprises, il convient donc de libérer les collaborateurs de ces tâches chronophages et répétitives, ne sollicitant ni expertise ni esprit d’analyse.

Le RPA (pour Robotic Process Automation), par le biais de robots logiciels, permettent d’automatiser ces tâches répétitives. Ils manipulent des données, effectuent des calculs, communiquent avec d’autres systèmes numériques pour apporter une exécution automatique et rapide des tâches identifiées. « Il s’agit de processus, toujours identiques, qui ne nécessitent pas de réflexion ou d’expertise particulière » explique Éric Clavé. Le robot informatique réalise les tâches à l’identique de l’humain : il ouvre les applications ou les logiciels concernés, clique sur les boutons de l’interface, renseigne les champs à partir de bases de données, enregistre, ferme l’outil pour en ouvrir un nouveau… « Cette capacité à naviguer d’une solution à l’autre est l’un des points forts du RPA », précise Yves Bley.

Safran Engineering Services innove grâce au RPA

C’est dans ce but que Safran Engineering Services accompagne ses clients dans la mise en place de ces robots informatiques, et de cette technologie appelée « RPA ».

La priorité a été mise sur l’accompagnement des sociétés du groupe auquel Safran Engineering Services appartient. En effet, afin d’identifier les processus pouvant être automatisés, et d’accompagner le déploiement de solutions de RPA conformes à son référentiel, Safran a créé une nouvelle entité : la RPA Factory.

Elle regroupe des équipes de Safran Engineering Services, en charge de développer, maintenir et faire évoluer les solutions de RPA en exploitation, et des équipes de la Direction Centrale des Systèmes d’Information du groupe Safran, qui s’occupent de la mise en place de l’infrastructure informatique hébergeant les des robots. Les solutions de RPA sont développées grâce à la technologie de la plateforme UIPath.

Ainsi, lorsqu’un client Safran souhaite optimiser un processus, Safran Engineering Services identifie toutes les tâches à non-valeur ajoutée et détermine s’il est possible de les confier au robot. « Les projets d’automatisation peuvent être mis en service en quelques semaines seulement, ce qui permet un retour sur investissement rapide, indique Éric Clavé. Pour les processus les plus longs, nous déployons d’abord le robot sur une première étape, et nous développons la deuxième en parallèle, puis la troisième ». Cette approche itérative comporte aussi des étapes de validation sur des plateformes de test : la sécurité informatique, et celle des données manipulées, sont au cœur de la définition de la solution d’automatisation.

Vers une amélioration de la productivité

De nombreux secteurs peuvent bénéficier du RPA, comme les Ressources Humaines, la Finance, les Achats, la Supply Chain, ou encore les activités de Support et Services, où des gains réels de productivité sont déjà apparus.

Un programme de ce type a ainsi été développé pour faciliter l’organisation de formations par les Ressources Humaines. Le robot récupère la liste des inscrits, regarde leurs disponibilités sur Outlook, les ajoute sur l’un des créneaux ouverts, leur envoie un mail d’invitation, et indique au formateur les noms des participants aux différentes sessions.

« Nous avons également développé une solution de RPA pour une équipe Support Client qui suit une flotte de moteurs en service. L’une de ses missions était de produire des rapports hebdomadaires pour ses différents clients, sur la base d’informations stockées dans plusieurs applications » explique Éric Clavé. Ce processus nécessitait un grand nombre de manipulations. Il était très chronophage, donc coûteux, d’autant plus qu’un collaborateur ne pouvait réaliser que 35 rapports par semaine, au lieu des 200 attendus.
Depuis l’automatisation des différentes étapes, le collaborateur n’a plus qu’à vérifier le rapport généré par le robot avant de l’envoyer au client, ce qui lui permet de se concentrer sur ses tâches à valeur ajoutée. « L’ensemble des 200 rapports hebdomadaires est aujourd’hui fait en quelques heures. Il y a donc une productivité accrue, ainsi qu’une amélioration de la qualité des informations fournies car le robot ne fait pas d’erreurs de recopie » ajoute Yves Bley.

Valoriser l’expertise des collaborateurs

Le RPA représente ainsi un réel levier de compétitivité dans le cadre de la transformation digitale des entreprises. Les collaborateurs peuvent désormais se concentrer sur le cœur de leurs missions, en utilisant le robot comme un assistant pour les tâches répétitives et chronophages. « Ce sera peut-être le quotidien de chaque ingénieur de demain » conclut Yves Bley.

Dernières actualités
  • © Safran
  • © Freepik