Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

« Les femmes ont toute leur place dans la communauté d’experts »

Ressources Humaines

Agnes, 58 ans, a été la première femme à rejoindre la filière Expertise de Safran il y a 20 ans. Elle est aujourd’hui auditrice technique chez Safran Aircraft Engines et expert Émérite Groupe en sûreté de fonctionnement.

« Faire deux fois la même chose n’est pas dans ma nature ! », aime à dire Agnes en se penchant sur son parcours. Après un doctorat en physique nucléaire et un début de carrière au CNRS, cette amoureuse de la technique a connu une évolution rapide au sein du Groupe dès son arrivée chez Safran Aircraft Engines, d’abord en conception, puis très vite dans le domaine de la sûreté de fonctionnement. « C’était un métier assez nouveau et il y avait tout à construire », se souvient-elle avec enthousiasme. Forte de son expérience, elle a ensuite rejoint Safran Engineering Services pour y développer l’activité sûreté de fonctionnement, entre autres, au sein d’une Business Unit pendant 10 ans. Après cette expérience de management, elle est revenue chez Safran Aircraft Engines en 2016 en tant qu’auditeur technique, toujours dans son domaine de prédilection.

 

« Je vous accompagnerai »

C’est en 1999 qu’Agnes est devenue expert Senior, à une époque où la filière Expertise du Groupe était naissante. Aujourd’hui expert Émérite, elle a une vision claire de ses missions. En premier lieu, amener le métier à son meilleur niveau, notamment en allant chercher de nouvelles méthodes pour aider les concepteurs à réussir leurs projets (modélisations, statistiques, probabilistes…) et ainsi garantir la validité des études. Être expert Émérite, c’est aussi former, coacher, encourager l’innovation… Bref : capitaliser et transmettre son savoir et son expérience. Elle s’investit ainsi dans la formation des nouveaux embauchés, soit en dispensant certains modules, soit en les organisant. Sans oublier l’enseignement qu’elle donne sur la sûreté de fonctionnement dans le cadre d’une formation Safran University. « Par nature, j’ai toujours aimé faire grandir les autres, confie-t-elle. Lorsque j’étais manager, je disais aux jeunes ingénieurs : "dès que vous savez faire quelque chose, tournez-vous vers de nouveaux défis et je vous accompagnerai." » Enfin, faire rayonner le Groupe et défendre ses positions à l’extérieur font partie intégrante de ses missions, ce qui l’amène à participer à des groupes de travail internationaux et à publier des travaux scientifiques. 

 

Encore (trop) peu de femmes experts

Malgré son ancienneté dans la filière Experts, Agnes se pose encore une question : pourquoi n’y a-t-il pas plus de femmes experts Groupe ? « Nous sommes peu nombreuses, alors que près de 30 % des effectifs de Safran sont féminins, note-t-elle. Il y a un décalage que je ne m’explique pas. » N’ayant elle-même pas rencontré de frein particulier dans sa carrière, elle envisage une autre explication : le regard que les femmes portent sur elles-mêmes. « Sont-elles assez conscientes des compétences qu’elles peuvent apporter au Groupe ? s’interroge-t-elle. Osent-elles les valoriser ? Ont-elles assez de "modèles" féminins auxquels s’identifier ? Ne doit-on pas aller vers elles et les inciter à se faire (re)connaître ? » Selon Agnes, le contexte est plus favorable aujourd’hui qu’à son époque. « De plus en plus de femmes accèdent à des postes à responsabilité, le prix Nobel de chimie 2020 vient d’être attribué à deux femmes… Ce sont des exemples encourageants, estime-t-elle. Alors, lancez-vous ! Les femmes ont toute leur place parmi les experts du Groupe et il serait dommage pour ce dernier de se priver de leurs compétences. »

Dernières actualités
  • © Cyril Abad / CAPA Pictures / Safran