Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

Certification du LEAP-1B : « Un moteur bien-né »

Business

CFM International a obtenu le 4 mai la double certification EASA/FAA pour son moteur de nouvelle génération LEAP-1B, qui entrera en service sur le Boeing 737 MAX en 2017. Moins de six mois après la certification du LEAP-1A, CFM est une nouvelle fois au rendez-vous. Sébastien Imbourg, directeur du programme LEAP chez Snecma, nous explique les raisons de ce succès et évoque les prochaines étapes.

La certification du LEAP-1B marque une nouvelle étape majeure pour CFM International…
Sébastien Imbourg : « Effectivement, une certification aussi maitrisée démontre toute l’excellence de  toute la famille LEAP et des produits CFM en général. Le moteur LEAP-1B est la deuxième version à être certifiée après le LEAP-1A en novembre dernier, alors que celle du LEAP-1C devrait intervenir d’ici la fin d’année. Cette certification est une étape majeure qui démontre une nouvelle fois que Snecma et CFM sont fidèles au rendez-vous. Nous avons tenu nos engagements, dans le respect du calendrier de développement du B737 MAX, dont nous sommes le motoriste exclusif. »

 

En parallèle de cette certification, Boeing poursuit sa campagne d’essais en vol avec le LEAP-1B. Quels sont les premiers retours d’expérience sur le comportement du moteur en vol ?
« Nous menons une campagne d’essais très intense avec une dizaine de vols par semaine sur le 737 MAX.  Le moteur répond parfaitement aux attentes, il démontre une véritable maturité technologique et une robustesse à la hauteur de la réputation de CFM. Les équipes de Boeing et notamment les pilotes d’essai, avec qui nous évoluons dans un climat de totale transparence, ont une grande confiance en notre moteur, quelles que soient la durée et les conditions d’utilisation. Le LEAP est donc un moteur bien-né et qui vole bien : toutes les conditions sont réunies pour que le LEAP soit un succès dès son entrée en service et pour les 20 prochaines années à venir ! »

 

Quelles sont les prochaines étapes ?
« Nous avons deux enjeux majeurs. Le premier est de réussir l’entrée en service du LEAP-1A, prévue en juillet 2016,  et celle du LEAP-1B, en 2017. Dès le début du programme de développement du B737 MAX, Boeing a souhaité mettre en place avec CFM des simulations opérationnelles bien en amont de l’entrée en service. Nos équipes travaillent notamment sur les procédures de maintenance, sur la formation des équipes techniques des compagnies aériennes et sur la fourniture de pièces de rechange. Le second objectif est de réussir le ramp-up de production. Nous devons fournir à la chaîne d’assemblage de Boeing les premiers moteurs en septembre. Pour relever le défi de cette montée en cadence inédite, avec plus de 2 000 moteurs à produire par an d’ici 2020, nous développons deux nouvelles lignes d’assemblage au top de l’innovation. La première sera opérationnelle début 2017. »

  • Plus de 100 vols réalisés depuis le début du programme d’essais du B737 MAX

 

A lire également : « La certification du LEAP-1A valide nos choix technologiques »

 

Dernières actualités
  • ©