Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

Bas-carbone : comment Safran Electrical & Power compte réduire son empreinte environnementale

Business

En 2021, Safran Electrical & Power a engagé un ambitieux plan de réduction des émissions de CO2 occasionnées par ses opérations industrielles, dans le cadre du projet Bas-carbone. Celui-ci sera complété d’un plan d’action sur les émissions liées à la vie de ses produits. Eclairage par Alain Sauret, Président.

La décarbonation est un enjeu structurant pour le Groupe et Safran Electrical & Power, dès 2021 et pour ces prochaines années. Pourquoi ?

La lutte contre le réchauffement climatique, qui s’est concrétisée avec la signature de l’Accord de Paris sur le climat*, fait partie des enjeux majeurs du siècle à venir. Elle a conduit à la création d’un plan Bas-carbone commun à l’ensemble des industriels tous secteurs confondus, et d’un objectif ambitieux pour l’industrie aéronautique : décarboner le transport aérien.

Safran est pleinement investi dans cette démarche. Le Groupe a engagé un plan Bas-carbone sur deux volets. Le premier consiste à réduire les émissions de gaz à effet de serre générées par notre outil industriel et nos infrastructures – gaz, électricité, gaz de pétrole liquéfié, etc. – qui correspond aux scopes 1 et 2 du projet. Le second vise à réduire l’empreinte carbone de nos émissions indirectes – déplacements professionnels, achat de biens de services, fret – et de nos produits tout au long de leur cycle de vie, soit le scope 3 du projet. C’est un défi technologique majeur !

Au sein de Safran Electrical & Power, nous jouons un rôle clé : par notre contribution technologique au développement d’une génération future d’avions toujours plus électriques, par l’hybridation de la motorisation et par le développement de la propulsion tout électrique pour de petits avions. Nos équipes sont très engagées sur le sujet.

Concrètement, quels sont les objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ?

Safran s’est fixé l’objectif de 30 % d’émissions de CO2 en moins dès 2025 par rapport à 2018, soit -198 000 tonnes de CO2. Safran Electrical & Power doit réduire ses émissions de CO2 de -8 300 tonnes dès 2025 pour les scopes 1 et 2 du projet. Et afin d’être encore plus ambitieux, j’ai hissé cet objectif à -10 000 tonnes de CO2 !

Ainsi, nous avons structuré un plan d’actions dans chaque fonction centrale de l’entreprise, qui sera décliné dans chaque division. En parallèle, les divisions vont optimiser la performance énergétique de leurs infrastructures. Le Groupe va par ailleurs définir en 2021 des objectifs sur le scope 3 du projet. C’est un vrai défi pour Safran Electrical & Power car 90% de nos émissions de CO2 sont liées à l’achat de biens et services.

Quelles sont les actions menées par Safran Electrical & Power à court et moyen terme ?

Nous sommes entrés dans une phase opérationnelle sur les scopes 1 et 2 du projet. Pour réduire les consommations énergétiques de nos établissements, nous avons mis en place des audits énergétiques, principalement sur nos sites français et marocains, et depuis peu aux Etats-Unis. Ils ont pour but d’identifier nos leviers de réduction énergétiques et les actions associées**.

Nous avons par ailleurs amorcé l’achat d'énergie décarbonée avec la mise en place d’un Power Purchase Agreement à Chihuahua au Mexique, qui nous permet de réduire nos émissions de CO2 de 3 200 tonnes par an. Un nouveau Power Purchase Agreement est à l’étude sur l’ensemble de nos sites situés aux Etats-Unis.

Enfin, nous avons engagé des études sur la production et l’autoconsommation d’énergie renouvelable, notamment pour la production d’énergie photovoltaïque sur plusieurs de nos sites aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Maroc et en France. La transition énergétique de Safran Electrical & Power est en marche !

* L'accord de Paris est un accord mondial sur le réchauffement climatique visant à le limiter d'ici à 2100 « bien en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels ».
**Ces actions concernent la régulation des systèmes de chauffage, l’optimisation des réseaux d’air comprimés, l’isolation des bâtiments, etc.

Dernières actualités
  • © Cyril Abad / CAPA Pictures / Safran