Avertissement Ce site n'est pas recommandé pour les navigateurs Internet Explorer. Veuillez utiliser un autre navigateur Web pour profiter d'une meilleure expérience.

« Au sein des nombreuses entités que compte Safran, il y a une multitude de manières d’exercer son métier »

Ressources Humaines

Alors que Safran Engineering Services recrute de plus en plus dans le secteur automobile en Ile de France, rencontre avec Gaël Zagrodnik, un ingénieur de 34 ans, devenu en trois ans Responsable d’un programme de développement de véhicules autonomes ambitieux et innovant.

portrait gael_zagrodnik-ingenieur-automobile.jpg

Une évolution rapide

Diplômé de l’École centrale d'électronique avec une spécialité « Systèmes Embarqués », Gaël Zagrodnik a rejoint Safran Engineering Services il y a trois ans. « Avant de travailler chez Safran, je suis resté prés de dix ans dans une société de services en accompagnement de projets, spécialisée dans le conseil et l'ingénierie. De la validation, développement puis conception de logiciels, je suis passé à la gestion de projet, toujours dans l’aéronautique », explique-t-il. Au mois de mai 2014, il est recruté par Safran Engineering Services au poste de Responsable d’activité sur le site de Villaroche. « Je faisais office de relais des chefs de services sur le site de Safran Aircraft Engines. J’avais plus d’une dizaine d’équipes projet à suivre au sein du département Applications & Systèmes pour les services Système de Régulation & Projets avancés. J’ai travaillé sur des programmes moteurs ambitieux comme le Leap, le Silvercrest ou le Sam146, sur du suivi d’essais de mesure, de la recherche, du développement… Des activités très orientées innovation ».

De l’aéronautique à l’automobile

Il y a six mois, Gaël Zagrodnik change de camp. Après deux ans et demi à Villaroche, Safran Engineering Services lui propose d’évoluer dans un nouveau secteur. Il pourra y mettre à profit son expertise des systèmes embarqués. « Je suis aujourd’hui responsable d’un programme que nous co-pilotons pour PSA. Il s’agit de définir et mettre en place leur premier système de véhicule autonome commercialisable et applicable sur route à horizon 2020 », explique-t-il. Comment un spécialiste de l’aéronautique se retrouve au service d’un géant français de l’automobile ?  « En aéronautique, les constructeurs connaissent depuis toujours la notion de responsabilité. En automobile et avec le développement des véhicules autonomes, la responsabilité, en cas de problème, est transférée du conducteur au constructeur. C’est un tout nouveau paradigme à appréhender ». Ajoutées aux activités historiques de Safran Engineering Services dans le secteur automobile, sa capacité à piloter de grands programmes, sa maitrise de la gestion de la responsabilité apporte de la valeur ajoutée à l’offre de l’entreprise.

Evoluer dans un grand groupe industriel

Aux côtés de Gaël Zagrodnik, les ingénieurs de Safran Engineering Services travaillent avec des experts de Safran Electronics & Defense sur les algorithmes, les fonctions techniques et la conception de ce nouveau système pour véhicules autonomes. « C’est un très beau challenge qui m’est proposé », explique-t-il. « J’aime la relation que je bâtis avec le client et les équipes Safran. L’aspect innovant et le défi technique que représente ma mission, sont aussi très motivants ». Quant à ses perspectives de carrière au sein de Safran, Gaël les aperçoit clairement : « Pour l’instant, ce que je fais me passionne mais je me verrai bien évoluer vers le management ou m’orienter vers les responsabilités de programme. La chance que nous avons d’appartenir à un grand groupe industriel comme Safran nous permet d’avoir des passerelles vers de nouveaux secteurs et de nombreux métiers. Et même son métier, au sein des nombreuses entités que comptent le groupe, il y a une multitude de manières de l’exercer ! ».

Dernières actualités
  • ©