Prévention des risques : un référentiel Safran sur-mesure

Safran a pour objectif de diviser par deux les accidents de travail en cinq ans (2009-2013) par une démarche volontariste. Pour cela, le Groupe met notamment en place un référentiel Santé-Sécurité-Environnement (SSE) spécifique. Explications d’Olivier Guyonnet, Directeur du Développement durable.

En quoi consiste ce « référentiel SSE » Safran ?

Notre référentiel est constitué par un manuel et les standards SSE Safran. Le manuel reprend l'ensemble des exigences des normes ISO 14001 et OHSAS 18001 et décrit l'organisation du système de management SSE applicable à l'ensemble des sites du Groupe. Quant aux standards, ils précisent les pratiques que les équipes doivent mettre en place dans une trentaine de domaines pour augmenter leurs performances. Ces standards constituent pour le management un puissant outil pédagogique. Pragmatiques, ils aident les managers à évaluer eux-mêmes leur degré de maîtrise opérationnelle sur chaque thème, et à construire leur plan de progrès dans le cadre de leur démarche d'amélioration continue. Chaque entité opérationnelle se voit fixer des objectifs d'amélioration de ses standards en fonction de ses activités. Une fois obtenus les résultats de l'auto-évaluation annuelle des sites, le comité de certification interne délivre des certificats SSE attestant du niveau de maturité atteint et de sa conformité aux exigences des normes ISO 14001 ou OHSAS 18001.

Pourquoi avoir construit un système spécifique à Safran, alors que des normes reconnues sur le plan international existent déjà dans ces domaines ?

La certification SSE de nos sites se pratique depuis plus d'une décennie. En 2008, nous avons constaté que notre performance en sécurité du travail s'était mise à stagner, après une sensible amélioration au cours des années 90. Par ailleurs, des sites certifiés ISO 14001 ou OHSAS 18001 depuis plusieurs années n'amélioraient plus leurs performances. Nous avons donc décidé de construire notre propre système d'évaluation, à la fois plus exigeant pour relancer la dynamique de progrès, et plus pratique pour mieux cibler nos actions d'amélioration continue.

Ces certificats valent-ils autant que des certificats ISO ou OHSAS jusqu'ici délivrés par une tierce partie ?

Oui, car ils intègrent les exigences des normes ISO et OHSAS, ainsi que des standards SSE Safran spécifiques. Pour auditer nos sites, nous avons mis en place un réseau d'auditeurs internes formés et qualifiés selon un processus rigoureux. Ceux-ci n'interviennent jamais dans leur propre société, ce qui garantit une grande indépendance, tout en favorisant le partage des bonnes pratiques. En parallèle, pour que nos clients aient la certitude que notre système de management des risques réponde aux exigences des normes ISO 14001 et OHSAS 18001, nous avons mandaté le Bureau Veritas pour attester que notre démarche est équivalente à une certification par une tierce partie.

Ce référentiel a-t-il vocation à demeurer un outil interne au groupe Safran ?

En matière de SSE, le plus large partage des bonnes pratiques est à encourager : il n'y a pas de concurrence entre les entreprises dans ce domaine. Les standards SSE Safran s'appuyant sur des méthodes et outils déployés dans l'ensemble du Groupe, ils doivent être adaptés au cas par cas par d'autres entreprises qui souhaiteraient s'en inspirer, mais le dispositif général est directement transposable. C'est pourquoi nous sommes à la disposition de nos clients, fournisseurs et partenaires pour leur présenter notre approche et les aider à faire progresser leur performance SSE. L'un de nos grands clients s'y intéresse déjà…