Préparer l'avenir

 

Les enjeux

La place fondamentale que Safran accorde à la Recherche et Technologie (R&T) lui permet de développer des solutions innovantes. Grâce à elles, le Groupe contribue à rendre le transport aérien plus respectueux de l’environnement et plus sûr.

Moteur Leap HS
Le moteur LEAP

Préparer les nouvelles générations de moteurs

Safran explore plusieurs voies technologiques pour inventer les moteurs aéronautiques de demain. Il s’agit d’imaginer des moteurs plus silencieux, plus propres, moins consommateurs de carburant, et aux coûts d’exploitation réduits. En ligne de mire, les objectifs de réduction pour 2050 fixés par l’Acare (Conseil Consultatif pour la Recherche Aéronautique et l’Innovation en Europe) :

  • 75 % d’émissions de dioxyde de carbone (CO2),
  • 90 % d’émissions d’oxydes d’azote (NOx),
  • 65 % de bruit perçu

Le LEAP, moteur qui entrera en service en 2016, présente d’ores et déjà des performances environnementales remarquables :

  • Une réduction de 15 % de la consommation de carburant et des émissions de CO2 par rapport aux moteurs actuels
  • Des émissions d’oxydes d’azote (NOx) inférieures de 50 % par rapport à la norme CAEP/6
  • Une forte diminution des nuisances sonores au sol, conformément à la future norme de bruit « Chapitre 14 ».
Démonstration du système de taxiage électrique EGTS™ au salon du Bourget 2013 HS

Démonstration du système de taxiage électrique EGTS™ au salon du Bourget 2013

Vers un avion plus électrique

Safran mobilise toutes les expertises pour faire émerger une rupture technologique majeure : l’avion plus électrique. Il s’agit de remplacer progressivement, à bord des avions, les énergies hydrauliques et pneumatiques par le courant électrique. Les appareils y gagneront en puissance disponible et en efficacité énergétique. Ils seront aussi plus fiables et plus économiques, grâce à des coûts de production et de maintenance réduits.
Le système de taxiage électrique EGTS™ constitue une avancée concrète : il permet de faire rouler un avion sur la piste sans utiliser ses réacteurs. Cette solution offre de nombreux bénéfices : moins bruyant, le système permet de limiter la consommation de carburant (jusqu’à 4 % par cycle de vol), et de réduire d’environ 60 % les émissions de CO2 durant les phases de roulage. Cette innovation permettra également d’offrir une ponctualité accrue aux vols commerciaux.

Étendre la performance et l’usage des applications de sécurité

 

Checkpoint aéroportuaire intégré.

Checkpoint aéroportuaire intégré.

Détecter des substances dangereuses, assurer la sécurité des personnes et des transactions, fournir des documents d’identité biométriques… Le Groupe développe des solutions innovantes pour améliorer la vie quotidienne des citoyens et renforcer la sûreté des États.
Grâce à ses savoir-faire en biométrie et en détection d’explosifs, Safran conçoit actuellement un projet de check-point aéroportuaire intégré. Son but : simplifier et fluidifier les différentes étapes de contrôle avant d’embarquer dans un avion. La solution XDi™, également en cours de développement, devrait permettre quant à elle de lever les restrictions actuelles sur les liquides dans les bagages en cabine ; ce système est fondé sur la technologie XRD de diffraction moléculaire par rayons X.

Le Groupe fournit également aux gouvernements des documents d’identification biométrique de dernière génération, notamment des cartes d’identité, des passeports, des cartes d’électeurs, ou encore des permis de conduire.

Enfin, Safran élargit les domaines d’application de la technologie sans contact en vue de faciliter le quotidien. Le Groupe a ainsi développé Finger on the Fly®, un capteur biométrique qui permet d’acquérir simultanément et sans contact quatre empreintes digitales d’une main en mouvement. Cette innovation limite les risques de transmission de germes pathogènes, et facilite l’usage de tels systèmes dans les pays où des motifs culturels limitent les contacts directs. Finger on the Fly® convient particulièrement aux applications telles que le contrôle aux frontières dans les aéroports, le contrôle d’accès aux sites sensibles et à fort trafic, ou encore la gestion des flux.

Quand on réalise, comme Safran, le système de reconnaissance d'empreintes digitales du FBI depuis plus de vingt ans, ou le système de contrôle automatique biométrique d'accès aux frontières de très nombreux pays, on ne peut pas se permettre d'être dans l'à-peu-près ! L’exigence de perfection est absolue.

Jean-Paul Herteman, Président-directeur général de Safran

Optimiser le coût des technologies pour l’espace et la défense

 
L’activité spatiale et la défense représentent des marchés institutionnels où la réduction des dépenses étatiques, notamment en Occident, est conséquente. Faire mieux et à moindre coût : cet impératif s’impose donc aux équipes de Safran, qui développent de nouvelles technologies dans ces secteurs afin de mettre au point les équipements de demain, tout en maintenant un niveau irréprochable de qualité et de fiabilité.

 

Le Patroller™ : présentation d’un drone de surveillance à longue endurance

 

Nos moyens

D’importants moyens financiers, des effectifs conséquents en Recherche Développement (R&D), des centres de recherche ultra-modernes… La Recherche et Technologie (R&T) est un axe structurant du développement de Safran.

Une stratégie volontaire et audacieuse

Sur les marchés de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et de la sécurité, Safran doit anticiper les besoins de ses clients. L’innovation est donc au cœur de la culture du Groupe, qui en a fait un élément-clé de sa stratégie.

1,8
milliard d’euros d’investissements en R&D, représentant environ 12 % du CA
71 %
de recherche autofinancée
Plus de
20 %
des effectifs du Groupe travaillent en R&D

Deux nouveaux centres à la pointe de la recherche

Pour conforter sa politique d’innovation, Safran a construit en 2014 deux nouveaux centres d’expertise de niveau mondial. L’un réunit l’ensemble des équipes R&T du Groupe, tandis que l’autre se concentre sur les matériaux composites.

Le centre de Recherche & Technologie, appelé Safran Tech, a pour vocation de faire émerger de nouvelles technologies. Il est structuré autour de 3 axes principaux :

  • les systèmes avancés aéronautiques,
  • le numérique,
  • les matériaux, procédés et capteurs.

Safran Tech est situé sur le site de Paris Saclay, qui accueillera également la direction R&T du Groupe, la direction de l’Innovation, et les équipes parisiennes des sociétés Safran Engineering Services et Aircelle. Le site accueillera 1 500 personnes, dont des partenaires externes.

Safran Composites est pour sa part entièrement dédié à la recherche et au développement de pièces en matériaux composites. Inauguré en mai 2014, à Itteville (en région parisienne), ce centre technologique représente un investissement de 50 millions d’euros, et regroupera à terme 150 spécialistes.

 

Inauguration du centre d’expertise Safran Composites, à Itteville

 

Une organisation d’exception pour valoriser l’expertise et la recherche

En plus de la direction R&T et de la direction de l’Innovation du Groupe, et dans le souci de développer les technologies les plus performantes, Safran a constitué un réseau interne très structuré de 900 experts. Tous bénéficient d’un statut et d’une gestion de leurs carrières spécifiques. Le Groupe veille à ce qu’ils partagent leurs connaissances dans le cadre d’un dialogue permanent.
Safran s’est également doté d’un conseil scientifique, renforçant ainsi son positionnement au sein de la communauté scientifique. Présidé par le physicien Mathias Fink, il est composé de sept chercheurs de renommée internationale. Chacun est spécialisé dans des domaines-clés liés à l’activité du Groupe : physique, mécanique des solides et des fluides, mathématiques appliquées, chimie des surfaces, matériaux, automatique et simulations numériques.
Enfin, un think tank a été lancé par Safran en mai 2012 : le Cercle d’innovation et de Prospective (CIP). Composé de personnalités issues du monde industriel et d’universitaires, ainsi que de membres de la direction de l’Innovation des sociétés du Groupe, il identifie les tendances et évolutions futures du transport aérien, à l’horizon 2040-2050.

 

Science, recherche et innovation

 

Innovation participative, la culture de l’innovation à tous les niveaux

Au-delà des grands programmes de recherche, l’innovation chez Safran est un état d’esprit partagé par tous.
Chaque année, un événement en témoigne : les Innovation Awards. Ce concours récompense notamment les initiatives les plus prometteuses menées par les collaborateurs du Groupe. Safran est également signataire de la Charte de l’innovation participative, initiée par l’association Innov’acteurs. À travers sept principes, cette charte vise à diffuser plus largement la culture de l’innovation dans les entreprises.

2ème
déposant de brevets en France, au palmarès de l'INPI
Plus de
800
dépôts de brevets dans le monde entier.
Un portefeuille mondial de
26000
titres

Nos technologies

L’excellence chez Safran, c’est aussi réduire la durée et les coûts de développement des futurs produits. Pour cela, le Groupe pilote l’innovation à travers sept domaines technologiques transverses à ses activités.

Les 70 techniciens, doctorants et ingénieurs formant l’équipe de Safran Composites se sont installés lundi 17 mars 2014 sur le site du Bouchet, à Itteville (Essonne). D’une superficie de 10 000 m², ce tout nouveau centre de recherche va permettre au Groupe de conserver son leadership dans l’innovation liée aux matériaux composites, dont l’emploi se généralise à grande vitesse, tout particulièrement dans l’industrie aéronautique
Tissage du carbone en 3D

Nous continuons à développer des technologies innovantes et différenciantes pour assurer les succès commerciaux futurs du Groupe.

Marc Ventre, Directeur général délégué Opérations, Safran


Turbomachines et ensembles propulsifs : les moteurs aéronautiques et spatiaux du futur 

Safran explore plusieurs voies technologiques afin de mettre au point des moteurs plus silencieux, plus propres et moins coûteux.

Matériaux énergétiques pour la propulsion : une maîtrise à tous les stades de la production

Le savoir-faire technologique de Safran en matière d’énergie lui assure une position de premier plan dans le domaine de la propulsion solide. Cette technique repose sur l’utilisation de propergol pour fournir l’énergie nécessaire à la poussée des moteurs-fusées. Pour maintenir son avancée technologique, le Groupe utilise des procédés innovants, tout en garantissant une grande maîtrise des risques.

Systèmes électriques et électronique de puissance : vers l’avion « plus électrique »

Maîtrisant l’ensemble de la chaîne électrique, Safran mobilise toutes ses expertises pour faire émerger l’avion « plus électrique », un appareil qui présentera l’avantage d’être moins polluant, plus économique et plus fiable.

Systèmes électroniques embarqués: l’innovation au service d’une fiabilité accrue

Pour que ses systèmes électroniques embarqués soient d’une fiabilité absolue, Safran produit des composants ultrarésistants pouvant s’adapter à toutes les conditions rencontrées en vol.

Des capteurs de plus en plus performants

Connaître en temps réel l’état de santé d’un moteur, détecter la nature exacte d’un produit dans un bagage sans avoir à l’ouvrir, identifier une personne en moins d’une seconde grâce à ses données biométriques… Safran conçoit et produit des capteurs de plus en plus efficaces. Son but : développer des systèmes autonomes et intégrés dans la vie quotidienne.

La modélisation et la simulation au service du développement

La modélisation et la simulation sont au cœur des technologies utilisées par Safran pour concevoir et développer ses produits. A la clé, des gains en termes d'efficacité, de fiabilité et de compétitivité.

Matériaux et procédés

Safran possède un savoir-faire de pointe dans la conception des matériaux et des procédés de fabrication. Le Groupe s’appuie sur sa capacité d’innovation pour accroître les performances de ses produits en termes de résistance, de légèreté, et d’impact environnemental.

Nos Succès

Faire rouler des avions à l’énergie électrique, reconnaître une empreinte digitale sans contact… Safran propose des produits à la pointe de l’innovation, fruits de son excellence technologique. En voici quatre illustrations emblématiques.

Après la présentation officielle au salon du Bourget, en juin 2013, l’egts vient de franchir une nouvelle étape cette semaine à Toulouse, avec l’organisation de la première conférence Pilot Days.
L’événement a permis à plus d'une trentaine de pilotes du monde entier de tester en conditions réelles le système de taxiage électrique mis au point par Safran et Honeywell
Démonstration du système de taxiage électrique EGTS™

Le taxiage électrique, pour un roulage plus vert

Le système de taxiage électrique EGTS™, développé et mis au point par Safran et Honeywell au sein de leur joint-venture « EGTS International », permet de faire rouler un avion sur la piste sans utiliser ses réacteurs, grâce à des moteurs électriques installés entre les roues du train d’atterrissage principal. Ces moteurs sont alimentés par le générateur électrique de l’APU (Auxiliary Power Unit), situé à l’arrière de l’avion. A la clé, des bénéfices considérables : outre la simplification des déplacements de l’aéronef au sol, qui peut avancer, reculer et tourner sans l’intervention de tracteurs d’avions, l’EGTS entraîne une nette réduction des nuisances sonores. Il permet surtout de réduire de 4 % la consommation de carburant sur un cycle de vol, un avantage majeur pour les compagnies aériennes, et de diminuer d’environ 60 % les émissions de gaz à effet de serre pendant les phases de roulage. Enfin, ce système engendre une réduction de l’encombrement sur les pistes et une amélioration de la ponctualité.

L’EGTS impacte de nombreux éléments de l’avion, du cockpit à la roue en passant par l’électronique de puissance, l’avionique et le câblage. Notre principal défi consiste à réussir l’intégration de cette technologie en apportant le minimum de modifications à l’aéronef, afin de garantir le très haut niveau de fiabilité qui fait le succès des avions monocouloirs.

Olivier Savin, directeur du programme EGTS

Des matériaux composites tissés 3D, plus robustes et plus légers

Pour réduire le poids des avions et améliorer les performances des moteurs, Safran mise sur des matériaux et procédés de fabrication innovants. La solution de « tissage 3D RTM » permet ainsi de réaliser des pièces complexes en matériaux Composites à Matrice Organique (CMO), aussi solides que légères. Elle consiste à injecter de la résine liquide dans une préforme en fibres de carbone, tissée en trois dimensions, et placée dans un moule métallique. Ce procédé est utilisé pour les aubes et les carters de soufflante du futur moteur LEAP.

Il trouve également une application pour les safrans du bateau de Marc Guillemot, sponsorisé par le Groupe. Cette technologie offre au gouvernail une meilleure résistance aux chocs.

 

Finger on the fly, l’identification en mouvement

Pour la première fois, la reconnaissance d’empreintes digitales se fait sans aucun contact ! Baptisée "Finger on the Fly", cette innovation majeure permet de capter et de traiter en quelques secondes les empreintes digitales d’une main en mouvement. Cette technique limite les risques de transmission d’agents pathogènes, et se révèle adaptée aux pays où la culture restreint les contacts directs. Les contrôles aux frontières et aéroportuaires deviennent moins contraignants et gagnent en fluidité.

 

LEAP engine - Composite Fan Blades & Case

 

Gyroscope résonnant hémisphérique (GRH), l’avenir de la navigation inertielle

Safran est le leader européen de la navigation inertielle. Cette technologie permet d’orienter et d’entretenir la position d’un véhicule dans l’espace de façon autonome. Système de navigation d’avenir, le gyroscope résonnant hémisphérique (GRH) représente la 3ème génération de centrales inertielles conçues par Safran. Il succède aux centrales mécaniques et à gyrolasers.

Les atouts du GRH sont multiples : outre son faible encombrement, il affiche une fiabilité exceptionnelle, car sa mesure de vitesse angulaire est très peu sensible aux signaux parasites. Il peut ainsi fonctionner en continu et sans panne pendant des dizaines d’années.

Le Gyroscope résonnant hémisphérique – GRH – cœur de la nouvelle centrale de cap et d’attitude BlueNaute.
Gyroscope Résonnant hémisphérique

 

Innovation ouverte

L’innovation ouverte : être plus créatifs ensemble

Pour repousser les limites de l’innovation, Safran mise sur le partage des savoir-faire. Un état d’esprit collaboratif que le Groupe met en œuvre à travers des partenariats avec de grands laboratoires de recherche, mais également avec ses fournisseurs. C’est par la mise en commun des expertises que Safran accélère le processus d’innovation, et peut ainsi répondre au mieux aux besoins de ses clients.

 

IROQUA : Initiative de Recherche pour l'Optimisation acoustiQUe Aéronautique

Mardi 23 novembre, la convention IROQUA a été renouvelée pour cinq ans par les grands acteurs de la filière aéronautique sous l’égide de la Direction Générale de l’Aviation Civile.
Signature de la convention Iroqua le 23 novembre 2010, au siège de la DGAC à Paris

 

Nous avons été l’une des premières grandes entreprises françaises – si ce n’est la première – à avoir une partie de notre recherche assurée en partenariat avec des laboratoires publics

Alain Coutrot, Directeur adjoint Recherche & Technologie de Safran.

Innovation participative

Chez Safran, l’innovation est une composante essentielle de la compétitivité. C’est aussi un état d’esprit et une culture qui irriguent l’ensemble du Groupe : chaque collaborateur est ainsi invité à proposer de nouvelles idées. Cette dimension participative de l’innovation requiert une organisation spécifique et est célébrée chaque année lors des Safran Innovations Awards.

Plus de
50 000
idées d'améliorations issues des collaborateurs du groupe en 2013
118
dossiers soumis aux Innovations Awards 2014

 

La cérémonie a débuté par un discours d’Eric Bachelet, Directeur central Groupe, Recherche et Technologie. Il a rappelé que l’innovation était une condition essentielle au succès de Safran, et que tous les collaborateurs du Groupe, quels que soient leur métier ou leur implantation géographique, peuvent y contribuer.
Cérémonie des Innovation Awards 2014