• -

    Actualités

    30.07.2014 | Télécharger le PDF | Airbus Group et Safran nomment Alain Charmeau Président exécutif (CEO) de leur future Joint-Venture dans le domaine des lanceurs spatiaux

    Amsterdam/Paris, le 30 juillet 2014 * Les partenaires nomment les premiers dirigeants et ébauchent la gouvernance de l’entreprise. * Le Conseil d’administration comprendra six membres, dont trois issus de chaque groupe partenaire, et sera présidé par Marc Ventre. * Le Président exécutif (CEO) proposera des dirigeants pour les autres postes de la Direction en septembre. * La Joint-Venture d’Airbus Group et Safran restructurera la filière des lanceurs spatiaux, renforcera la compétitivité du secteur et offrira aux clients des solutions plus économiques. Airbus Group (symbole boursier : AIR) et Safran (symbole boursier : SAF) ont nommé Alain Charmeau (58 ans) au poste de Président exécutif (CEO) de la future Joint-Venture dédiée aux lanceurs spatiaux. Alain Charmeau est actuellement responsable Opérations de Space Systems au sein de la Division Airbus Defence and Space. Les CEO d’Airbus Group et de Safran, Tom Enders et Jean-Paul Herteman, ont également convenu de nommer Marc Ventre (63 ans), Directeur général délégué Opérations de Safran, en tant que Président du Conseil d’administration de la Joint-Venture. En plus du Président du Conseil et du Président exécutif (CEO), Airbus Group et Safran nommeront chacun deux autres membres du Conseil d’administration. Suite à l’annonce initiale de la création de la Joint-Venture par Airbus Group et Safran le 16 juin 2014, ces premières décisions constituent la base de la gouvernance de la co-entreprise à parts égales (50-50) qui permettra de restructurer la filière européenne des lanceurs spatiaux. Le principal objectif de cette Joint-Venture est de proposer une nouvelle famille de lanceurs compétitifs, polyvalents et performants, afin de répondre aux besoins à la fois commerciaux et institutionnels du marché. « Ces nominations marquent aujourd’hui une étape importante dans la création de la Joint-Venture et l’instauration d’une filière européenne des lanceurs plus intégrée, plus performante et donc plus rentable », a déclaré Tom Enders, CEO d’Airbus Group. « La Direction est chargée d’une mission très claire : améliorer la rentabilité des futures activités lanceurs en Europe. Cet objectif est sans alternative pour moi : soit nous parvenons à apporter les changements qui s’imposent, soit nous prenons le risque de nous en exclure très rapidement. » Jean-Paul Herteman, Président-Directeur général de Safran, a déclaré pour sa part : « Nous sommes convaincus que le nouveau CEO et son équipe sauront établir le plan opérationnel de la Joint-Venture qui permettra à l’industrie d’optimiser les configurations du futur lanceur, d’agir en tant qu’autorité de conception et de mettre en place l’organisation industrielle la plus performante et intégrée qui soit. Au sein de la Joint-Venture, chaque actionnaire apportera à l’autre son soutien et conservera un rôle clé dans ses activités historiques, en particulier en France et en Allemagne, en conjuguant l’expertise d’Airbus Group dans les systèmes de lanceurs et celle de Safran dans les systèmes de propulsion. Informations contextuelles : Cette initiative matérialise les activités préparatoires entreprises au cours des deux dernières années sous la direction de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) français, conformément à la feuille de route fixée par la conférence ministérielle de l’ESA en novembre 2012. L’initiative industrielle actuelle propose : * de poursuivre le développement et d’accélérer la mise en service du lanceur Ariane 5 ME comme l’évolution logique d’Ariane 5, notamment avec un nouvel étage supérieur équipé du moteur Vinci, et * de poursuivre le développement de deux variantes du futur lanceur Ariane 6 (Ariane 6.1 et Ariane 6.2), capables de remplir un large éventail de missions institutionnelles et commerciales, telles que demandées par l’ESA, les agences spatiales nationales et les opérateurs de satellites. Airbus Group et Safran travaillent déjà en étroite collaboration et en parfaite complémentarité dans le domaine des lanceurs, avec à leur actif une série record de lancements consécutifs réussis d’Ariane depuis plus de dix ans. Au travers de ce nouveau partenariat, matérialisé par la signature d’un protocole d’accord, les deux entreprises s’engagent à capitaliser sur le palmarès exceptionnel d’Arianespace en améliorant davantage son efficacité et sa compétitivité. Les deux entreprises expriment leur détermination à jouer un rôle de chef de file dans la création d’une nouvelle filière industrielle pour le XXIe siècle, ainsi qu’à sauvegarder l’accès fiable et autonome de l’Europe à l’espace. Cette année, l’ESA et ses Nations membres devraient prendre des décisions qui détermineront l’avenir des lanceurs de génération actuelle et future. L’objectif ultime de cette initiative consiste à accroître la compétitivité de la filière des lanceurs spaciaux et des activités associées. Le programme Ariane est un immense succès depuis trente ans, mais pour qu’il demeure viable et compétitif à l’avenir, Airbus Group et Safran sont déterminés à mettre en place une structure industrielle nettement plus efficace. Compte tenu de la multiplication des acteurs sur le marché mondial des lancements et de l’évolution rapide des technologies, l’industrie européenne se doit de fournir des solutions compétitives pour tous les segments de l’activité spatiale, dont les lanceurs demeurent la clé de voûte. L’Europe fait aujourd’hui face à des choix déterminants qui impliquent plus d’agilité, des produits plus économiques et des structures plus intégrées. Cette nouvelle entité commune deviendra un fleuron mondial dans le domaine des lanceurs, avec pour objectif de profiter de la croissance et de mieux servir les clients institutionnels et commerciaux. La signature de la première phase de création et le début des opérations de la Joint-Venture sont prévus à la fin de l’année 2014. La création de cette Joint-Venture est soumise aux autorisations réglementaires applicables et à la consultation des instances représentatives du personnel. **** Airbus Group est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et des services associés. En 2013, le Groupe - qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space et Airbus Helicopters - a enregistré un chiffre d’affaires de 57,6 milliards d’euros (retraité) avec un effectif d’environ 139 000 personnes (retraité). Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l’Aéronautique et de l’Espace (propulsion, équipements), de la Défense et de la Sécurité. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie 66 300 personnes pour un chiffre d’affaires de 14,7 milliards d’euros en 2013*. Composé de nombreuses sociétés, Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l’évolution des marchés, le Groupe s’engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2013 des dépenses de 1,8 milliard d’euros. Safran est une société cotée sur Euronext Paris et fait partie de l’indice CAC 40. * Le chiffre d’affaires 2013 retraité des impacts IFRS11 s’établit à 14,4 milliards d’euros.
  • +

    29.07.2014 | Télécharger le PDF | Messier-Bugatti-Dowty signe un accord avec Sabena technics en vue d’acquérir la totalité d’Hydrep

    Vélizy, le 29 juillet 2014 Vincent Mascré, Président-directeur général de Messier-Bugatti-Dowty (Safran), et Rodolphe Marchais, Président-directeur général de Sabena technics, ont signé un accord le 18 juillet dernier portant sur l’acquisition par Messier-Bugatti-Dowty de 50 % d’Hydrep, société jusque-là détenue à parts égales par Messier-Bugatti-Dowty et Sabena technics. La finalisation de cette opération est prévue en septembre 2014. Basée à Dinard et employant près de 100 personnes, Hydrep est leader dans la réparation de trains d’atterrissage pour l’aviation régionale, d’affaires et les hélicoptères. Après 23 ans d’un partenariat réussi entre les deux groupes aéronautiques, l’adossement d’Hydrep à Messier-Bugatti-Dowty lui permettra de renforcer sa position dans le domaine de la maintenance des trains d’atterrissage et des services associés. Vincent Mascré, Président-directeur général de Messier-Bugatti-Dowty, déclare : « L’acquisition de la totalité d’Hydrep vient consolider notre présence sur le marché régional de la réparation des trains d’atterrissage, un secteur stratégique car doté d’un fort potentiel de croissance. L’opération traduit également notre volonté de continuer de proposer à nos clients un service de proximité et de qualité. » Rodolphe Marchais, Président-directeur général de Sabena technics, ajoute : « Nous sommes particulièrement fiers d’avoir contribué au développement d’Hydrep pendant 23 ans, en partenariat avec Messier-Bugatti-Dowty, et sommes aujourd’hui persuadés que son nouvel actionnariat lui permettra de se développer davantage. Sabena technics, dans le cadre des services apportés à ses clients civils et militaires, notamment en maintenance et réparation d’équipements, continuera bien entendu à s’appuyer sur les compétences d’Hydrep. » * * * * Hydrep est une joint-venture entre Messier-Bugatti-Dowty (Safran) et Sabena technics (groupe TAT). Basée à l’aéroport international de Dinard, en France, Hydrep est spécialisée dans la maintenance et la révision de trains d’atterrissage, d’équipements hydrauliques, de roues et freins et d’accessoires destinés aux avions d’affaires, aux avions de transport régional et aux hélicoptères. Hydrep détient tous les agréments des autorités EASA, FAA et CAAC, et s’appuie sur un système de management de la qualité certifié AS9110:2009 et ISO9001:2008, ce qui lui permet de répondre aux besoins des opérateurs institutionnels comme des compagnies aériennes régionales et commerciales. Sabena technics, fondé en 1968, est un acteur indépendant de premier plan dans le secteur de la maintenance aéronautique. Avec plus de 2 200 employés répartis sur 15 sites dans le monde, son expertise couvre le support des flottes régionales, moyens et longs courriers, ainsi que le secteur militaire. Sabena technics met à disposition de ses clients des ressources importantes et un outil industriel performant, assurant un haut niveau de qualité de prestations, grâce à son offre répartie en ligne de produits : Airframe services, VIP completion, Component services, Integrated services, Military services et Training services. Ces ressources représentent plus de 200 000 m² de hangars et d’ateliers à travers le monde, ainsi que des plateformes logistiques. Messier-Bugatti-Dowty (Safran) est le leader mondial des fonctions d’atterrissage et de freinage pour aéronefs. Son expertise couvre le cycle de vie complet de ses produits, depuis la conception et la fabrication jusqu’à la maintenance et la réparation. Messier-Bugatti-Dowty est partenaire de 30 avionneurs dans les domaines du transport civil, régional et d’affaires et dans le domaine militaire. La société assure le support de 24 000 avions effectuant plus de 40 000 atterrissages chaque jour. Messier-Bugatti-Dowty compte 7 000 collaborateurs en Europe, Amérique du Nord et Asie.
  • +

    24.07.2014 | Herakles : vers une réduction des vibrations lors des lancements d’Ariane

    Les moteurs à propergol solide des lanceurs spatiaux génèrent des vibrations susceptibles de générer des dommages sur les satellites embarqués. Grâce à ses logiciels de simulation, associés à sa capacité à produire un propergol adapté, Herakles va pouvoir limiter l’impact de ce phénomène sur les propulseurs du futur lanceur Ariane 6.

<p>Retrouvez toute l’actualité du groupe</p>
<p>Safran en vidéos</p>
<p>Safran Magazine en ligne</p>
Talent

Safran recrute en permanence pour accompagner sa croissance et développer ses projets