Safran, un leader mondial recrute dans ses métiers techniques
  • -

    Actualités

    23.10.2014 | Télécharger le PDF | Safran : croissance du chiffre d’affaires de 6,8 % au T3 2014, grâce à une forte dynamique dans les activités de propulsion

    Les perspectives pour l’exercice 2014 sont confirmées Toutes les données chiffrées de ce communiqué de presse sont exprimées en données ajustées[1]. Les comparaisons sont établies par rapport aux comptes 2013 retraités afin de tenir compte de l’application de la norme IFRS 11 « Partenariats ». Les définitions sont disponibles dans les Notes. Chiffres clés du 3ème trimestre 2014 Le chiffre d’affaires ajusté au 3ème trimestre 2014 s’établit à 3 589 M€, en hausse de 6,8 % par rapport à l’année précédente (6,3 % sur une base organique). Les activités de Propulsion aéronautique ont continué de bénéficier de la croissance des activités de services, notamment pour les moteurs civils. La croissance des Equipements aéronautiques est principalement portée par la dynamique soutenue des activités de première monte. Le chiffre d’affaires des activités de Défense enregistre un léger repli et celui des activités de Sécurité progresse. Les activités de services pour moteurs civils[2] affichent une augmentation de 11,9 % en USD grâce à un chiffre d’affaires solide au 3ème trimestre 2014, en particulier en pièces de rechange, et ce sur une base de comparaison élevée au 3ème trimestre 2013. Les perspectives de chiffre d’affaires ajusté et de résultat opérationnel courant ajusté pour l’exercice 2014 sont confirmées. Concernant le cash flow libre, le cash flow lié à l’activité sera conforme aux objectifs, mais une incertitude significative persiste quant au rythme des paiements (dont des avances et acomptes) de plusieurs États clients au 4ème trimestre. Chiffres clés pour les neuf premiers mois de 2014 Le chiffre d’affaires ajusté pour les neuf premiers mois de 2014 s’établit à 10 797 M€, en hausse de 5,2 % par rapport à l’année précédente (5,6 % sur une base organique). L’ensemble des activités de services pour moteurs civils a augmenté de 10,3 % en USD au 30 septembre, tirées par les premières révisions de moteurs CFM56 récents et de moteurs GE90 avec une croissance particulièrement forte des ventes de pièces de rechange. Faits marquants CFM International : Après un excellent salon de Farnborough, plusieurs nouvelles commandes et intentions d’achat importantes ont été enregistrées. BOC Aviation a choisi les moteurs LEAP-1B pour équiper 50 Boeing 737 MAX, ainsi que les moteurs CFM56 pour équiper 30 Boeing 737 NG. Ryanair a annoncé son intention d’acheter 200 moteurs LEAP-1B pour motoriser 100 Boeing 737 MAX. Le carnet de commande de la famille Leap s’élève à plus de 7 700 moteurs. Premier vol du moteur LEAP : Le moteur LEAP a effectué son 1er vol le 6 octobre, sur un banc d’essai volant Boeing 747 modifié, sur le site d’essais de GE Aviation à Victorville (Californie). Le moteur s’est bien comporté au cours de ce premier vol parfaitement réussi, ce qui le place en bonne voie pour une certification en 2015. La configuration actuellement testée est un système de propulsion intégré (IPS), qui comprend le moteur ainsi que la nacelle et l’inverseur de poussée. Équipements : La compagnie américaine Spirit Airlines a choisi Safran pour les roues, les freins et les services de maintenance et de réparation associés de sa flotte de moyen courriers Airbus. Elle a également sélectionné Safran pour la maintenance et la réparation des trains d’atterrissage de ses A319 et A321. Ces services seront opérés dans l’atelier MRO de Safran de Querétaro (Mexique). Défense : MBDA a notifié à Safran le contrat portant sur le développement et la production des autodirecteurs infrarouge pour les futurs missiles anti-char moyenne portée de l’armée de Terre. Par ailleurs, dans le cadre du programme franco-britannique FASGW de missiles anti-navires légers, Safran a signé un contrat avec MBDA pour le développement et la production des autodirecteurs infrarouges. Sécurité : Safran a finalisé l’acquisition de Dictao, éditeur logiciel de référence dans le domaine de la sécurité et de la confiance numérique. Safran sera désormais en mesure de proposer des solutions encore plus complètes et sécurisées sur les marchés gouvernementaux et privés (banques, assurances et entreprises). *** Paris, le 23 octobre 2014 - Safran (Euronext Paris : SAF) publie aujourd’hui son chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2014. Commentaires du Président-directeur Général Jean-Paul Herteman a déclaré : « Le succès commercial de la famille de moteurs LEAP se confirme à nouveau, avec un nombre important de nouvelles commandes et intentions d’achat enregistrées ce trimestre, notamment grâce à un excellent salon de Farnborough. À fin septembre, notre carnet de commandes s’élevait à plus de 7 700 moteurs, soit plus de 4 années de production à la cadence annuelle normalisée. Notre programme de développement progresse comme prévu pour nous permettre de satisfaire les attentes de nos clients, comme en témoigne le premier vol réussi du moteur LEAP au début du mois. Nous avons également enregistré plus de 1 300 commandes de CFM56 depuis le début de l’année, portant son carnet de commandes à près de 4 800 moteurs à fin septembre. Ce trimestre, l’activité de Safran est une nouvelle fois portée par la forte demande en nouveaux avions commerciaux, qui alimente la croissance de nos livraisons de première monte, ainsi que par la demande de services et de pièces de rechange, notamment ceux pour nos moteurs équipant les avions moyen et long-courriers. Nos activités de Défense résistent bien, en partie grâce aux marchés d’exportation, les budgets militaires français restant soumis à de fortes contraintes. Les activités de Sécurité ont enregistré un nouveau trimestre de croissance organique, notamment grâce à la croissance des activités d’identification. Notre performance conforte les perspectives du Groupe pour l’année 2014 et nous permet d’être très confiants quant à notre réussite à plus long terme. » Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2014 Forte croissance du chiffre d’affaires. Au 3ème trimestre 2014, le chiffre d’affaires de Safran s’élève à 3 589 M€, contre 3 361 M€ au 3ème trimestre 2013, représentant une hausse de 6,8 % sur un an. Cette croissance de 228 M€ traduit une progression des activités aéronautique (Propulsion et Equipements) et de Sécurité, et un léger repli des activités de Défense. Sur une base organique (hors impact des acquisitions, des cessions et des effets de change), le chiffre d’affaires du Groupe augmente de 213 M€, soit une hausse de 6,3 %. La croissance organique a été calculée à taux de change constants et après prise en compte des effets de modification de périmètre. Les calculs suivants ont donc été appliqués : L’effet de change constaté sur le chiffre d’affaires au 3ème trimestre 2014 a été globalement légèrement favorable (+7 M€). Le taux de change spot moyen du Groupe est de 1,33 USD pour 1 € au 3ème trimestre 2014 ; il est légèrement plus élevé qu’à la même période il y a un an. Le taux de couverture du Groupe est de 1,26 USD pour 1 € au 3ème trimestre 2014, contre 1,29 USD pour 1 € au 3ème trimestre 2013. Commentaires sur l’activité du 3ème trimestre 2014 Propulsion aéronautique et spatiale Les activités de Propulsion aéronautique et spatiale enregistrent un chiffre d’affaires de 1 944 M€ au 3ème trimestre 2014, en hausse de 9,8 % par rapport aux 1 771 M€ enregistrés à la même période l’année précédente. Sur une base organique, le chiffre d’affaires augmente de 8,9 %. La progression a été réalisée principalement grâce aux services (+15,9 %). Les activités de services pour moteurs civils ont augmenté de 11,9 % (en USD) par rapport au 3ème trimestre 2013. Les ventes de pièces de rechange pour les moteurs CFM56 et GE90 ont fortement contribué à cette dynamique. Le chiffre d’affaires des services pour moteurs militaires a progressé, de même que celui du support pour hélicoptères grâce, entre autres, à la contribution apportée par le programme RTM322. Le chiffre d’affaires de la Propulsion en première monte est en hausse de 3,7 %. Les ventes de turbines d’hélicoptères sont en baisse comme au premier semestre. Les activités de première monte pour moteurs d’avions civils sont en croissance, portées par une légère hausse des volumes et un mix favorable pour les moteurs CFM56 et les modules de moteurs à forte puissance. Sur les neuf premiers mois de l’année, les activités de services pour moteurs civils ont augmenté de 10,3 %, comparé à une croissance de 25,5 % pour la même période en 2013 par rapport à 2012. Cette dynamique est tirée par les premières révisions de moteurs CFM56 récents et de moteurs GE90 et, en particulier, par la croissance solide des ventes de pièces de rechange. Au 30 septembre, les livraisons de moteurs CFM56 s’établissent à 1 174 unités, en hausse de 3 % par rapport à l’an dernier. Équipements aéronautiques Les activités d’Equipements aéronautiques réalisent un chiffre d’affaires de 1 021 M€ au 3ème trimestre 2014, en hausse de 4,0 % (4,7 % sur une base organique) par rapport aux 982 M€ enregistrés au 3ème trimestre 2013. Sur les neuf premiers mois de l’année, la progression des activités d’Equipements aéronautiques est de 7,9 %. Cette croissance s’explique principalement par une activité de première monte plus soutenue, notamment pour le programme Boeing 787 (systèmes d’atterrissage et de câblage). Les livraisons de nacelles pour A380 ont augmenté de 7 unités ce trimestre par rapport au 3ème trimestre 2013, portant le total des livraisons des neuf premiers mois à 84 nacelles, soit 12 unités de plus qu’en 2013 pour la même période. Les livraisons pour les autres programmes d’Airbus (principalement les systèmes d’atterrissage et inverseurs de poussée pour l’A320 et l’A330) ont, comme attendu, ralenti ce trimestre par rapport à l’an dernier compte tenu d’une base de comparaison inhabituelle. Les activités de services pour les trains d’atterrissage et les nacelles sont en baisse séquentielle en raison du profil saisonnier. Défense Le chiffre d’affaires des activités de Défense au 3ème trimestre 2014 s’établit à 256 M€, en repli de 0,8 % (en baisse de 4,3 % sur une base organique) comparé à 258 M€ il y a un an. Malgré la résistance des activités d’Avionique, les ventes reculent en raison du faible niveau des activités d’Optronique dans le contexte global de la défense et compte tenu, comme prévu, des ajustements de livraisons des contrats long-terme. Sécurité Les activités de Sécurité réalisent un chiffre d’affaires de 368 M€ au 3ème trimestre 2014, en hausse de 5,4 % par rapport aux 349 M€ enregistrés à la même période l’année précédente. En excluant l’effet de conversion des devises étrangères, le chiffre d’affaires a progressé de 6,3 %. La division Identification a enregistré une forte croissance ce trimestre, notamment les activités aux États-Unis (contrats d’enrôlement au niveau de l’État fédéral et des États, passeports et permis de conduire), ainsi que les solutions gouvernementales au Chili (cartes d’identité et passeports sécurisés) et en Europe (passeports sécurisés). Cette progression a été partiellement neutralisée par un chiffre d’affaires en repli pour la division Solutions d’entreprises (cartes à puce), en dépit d’une hausse des volumes, et par des ventes temporairement plus faibles dans les activités de Détection en raison d’un report des livraisons de tomographes CTX qui seront rattrapées au 4ème trimestre. Couvertures de change Safran prévoit désormais que son exposition nette annuelle en USD pour la période 2014-2018 se situera entre 6,5 Mds USD et 7 Mds USD, en raison de la forte croissance des activités dont les ventes sont réalisées en USD. 2014 : L’exercice est totalement couvert à un cours couvert de 1,26 USD. 2015 : L’exercice est totalement couvert à un cours couvert de 1,25 USD. 2016 : Une exposition de 5,5 Mds USD est couverte au cours de 1,25 USD (incluant l’utilisation d’un portefeuille d’options à barrières désactivantes). 1,2 Md USD supplémentaire devrait compléter la couverture grâce aux accumulateurs, tant que le cours de change euro/dollar reste inférieur à 1,38 jusqu’à fin 2015. Les barrières désactivantes des options sont placées à différents niveaux entre 1,36 USD et 1,45 USD pour des fenêtres de temps limitées jusqu’à mi-2015. 2017 : Une exposition de 5,5 Mds USD est couverte au cours de 1,26 USD (utilisant principalement un portefeuille d’options à barrières désactivantes). Les accumulateurs devraient permettre à la couverture d’atteindre un total de 6,4 Mds USD, tant que le cours de change euro/dollar reste inférieur à 1,40 jusqu’à fin 2015. Les barrières désactivantes des options sont placées à différents niveaux entre 1,37 USD et 1,42 USD pour des fenêtres de temps limitées jusqu’à fin 2015. 2018 : Au cours du T3 2014, une exposition de 2 Mds USD a été couverte au cours de 1,20 USD (utilisant un portefeuille d’options à barrières désactivantes). Les barrières désactivantes des options sont placées à différents niveaux entre 1,32 USD et 1,45 USD avec des échéances entre 1 an et 3 ans. En raison de l’utilisation de stratégies optionnelles à barrières désactivantes entre 2016 et 2018, la couverture pour ces exercices sera acquise progressivement entre 2014 et 2017 en fonction des conditions sur le marché des changes. Si tout ou partie des options devaient être désactivées, les stratégies optionnelles seraient adaptées aux nouvelles conditions de marché. Au 16 octobre 2014, le portefeuille de couvertures fermes s’élève à 19,7 Mds USD. Les cours couverts visés sont les suivants : 2014 : 1,26 USD pour 1 € 2015-2017 : 1,25 USD pour 1 € Perspectives 2014 Les perspectives de chiffre d’affaires et de résultat opérationnel courant pour l’exercice 2014 sont confirmées en raison des solides performances réalisées depuis le début de l’année. Safran prévoit sur l’ensemble de l’exercice : Une croissance du chiffre d’affaires ajusté d’environ 5 % par rapport au chiffre d’affaires 2013 retraité selon IFRS 11 (au cours de change moyen estimé de 1,30 USD pour 1 €). Une augmentation du résultat opérationnel courant ajusté de près de 15 % par rapport au résultat opérationnel courant 2013 retraité selon IFRS 11 (au cours couvert de 1,26 USD pour 1 €). La politique de couverture préserve le résultat opérationnel courant ajusté des fluctuations actuelles du cours EUR/USD, sauf pour la partie des activités entièrement localisée aux États-Unis qui subissent l’effet de conversion en euro de leur résultat réalisé en USD. Concernant le cash flow libre, le cash flow lié à l’activité sera conforme aux objectifs, mais une incertitude significative persiste quant au rythme des paiements (dont des avances et acomptes) de plusieurs États clients au 4ème trimestre. Ces perspectives 2014 sont basées sur les hypothèses suivantes : Augmentation soutenue des livraisons de première monte en Aéronautique Croissance des activités de services pour les moteurs civils comprise entre 10 et 15 % Augmentation de la R&D autofinancée de l’ordre de 50 M€ à 100 M€ par rapport à 2013, avec une baisse du niveau de R&D capitalisée Augmentation des investissements corporels de l’ordre de 70 M€ à 100 M€ par rapport à 2013 Croissance rentable des activités de Sécurité caractérisées, contrairement à d’autres activités, par une exposition significative à l’effet de conversion Poursuite de la démarche Safran+ d’amélioration des coûts et de réduction des frais généraux Calendrier Résultats annuels 2014 : 25 février 2015 **** Safran organise aujourd’hui à 8h00, heure de Paris, une conférence téléphonique pour les analystes financiers. Pour participer, composer le 01 70 77 09 42 depuis la France, le +44 203 367 9453 depuis le Royaume-Uni, ou le +1 866 907 5928 depuis les États-Unis. Une ré-écoute sera disponible pendant 3 mois au 01 72 00 15 00, +44 203 367 9460 et au +1 877 642 3018 (code d’accès 289194#). Le communiqué de presse et la présentation sont disponibles sur le site Internet à l’adresse www.safran-group.com. **** Chiffres clés Notes [1] Données ajustées Pour refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité avec celles de ses concurrents, Safran établit un chiffre d’affaires ajusté. Ce dernier est ajusté des incidences : de la valorisation des instruments dérivés de change, afin de rétablir la substance économique réelle de la stratégie globale de couverture du risque de change du Groupe : ainsi, le chiffre d’affaires net des achats en devises est valorisé au cours de change effectivement obtenu sur la période, intégrant le coût de mise en œuvre de la stratégie de couverture, et la totalité des variations de juste valeur des instruments dérivés de change afférentes aux flux des périodes futures est neutralisée. Table de passage du chiffre d’affaires consolidé au chiffre d’affaires ajusté du 3ème trimestre 2014 et des 9 premiers mois de 2014 : [2] Activités de services pour moteurs civils (agrégat exprimé en USD) Cet agrégat extracomptable (non audité) comprend le chiffre d’affaires des pièces de rechange et des contrats de prestations de service (maintenance, réparation et révision) pour l’ensemble des moteurs civils de Snecma et de ses filiales, et reflète les performances du Groupe dans les activités de services pour moteurs civils comparativement au marché. **** Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l’Aéronautique et de l’Espace (propulsion, équipements), de la Défense et de la Sécurité. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie 66 300 personnes pour un chiffre d’affaires de 14,7 milliards d’euros en 2013*. Composé de nombreuses sociétés, Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l’évolution des marchés, le Groupe s’engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2013 des dépenses de 1,8 milliard d’euros. Safran est une société cotée sur Euronext Paris et fait partie de l’indice CAC 40. * Le chiffre d’affaires 2013 retraité des impacts IFRS11 s’établit à 14,4 milliards d’euros Pour plus d’informations, www.safran-group.com / Suivez @SAFRAN sur Twitter Avertissement Les prévisions et informations de nature prospective présentées dans le présent communiqué de presse sont fondées sur des données, des hypothèses et des estimations considérées comme raisonnables par le Groupe à la date du présent communiqué. Ces données, hypothèses et estimations sont susceptibles d’évoluer ou d’être modifiées en raison des incertitudes liées notamment à l’environnement économique, financier, concurrentiel, fiscal ou encore réglementaire. La survenance d’un ou plusieurs risques décrits dans le document de référence pourrait avoir un impact sur les activités, la situation financière, les résultats, ou les perspectives du Groupe et donc venir remettre en cause sa capacité à réaliser ses prévisions et informations de nature prospective. Le Groupe ne prend donc aucun engagement, ni ne donne aucune garantie sur la réalisation des prévisions et informations de nature prospective présentées dans le présent communiqué.
  • +

    17.10.2014 | La Chine, terre de croissance pour Messier-Bugatti-Dowty

    Plébiscité pour ses équipements et services par un nombre croissant de compagnies aériennes chinoises, Messier-Bugatti-Dowty (Safran) a pour objectif de renforcer sa présence dans ce pays.

  • +

    16.10.2014 | Télécharger le PDF | Le musée Safran inaugure sa nouvelle aile dédiée à l’espace

    Paris, le 16 octobre 2014 Le musée aéronautique et spatial Safran situé à Réau (77), qui a accueilli cette année 4 000 visiteurs à l’occasion des journées du patrimoine, a inauguré ce jour une nouvelle galerie de son musée en présence de Jean-Luc Marx, préfet de Seine et Marne, et Jean-Paul Herteman, Président-directeur général de Safran. © Eric Drouin Cette nouvelle exposition permanente de plus de 500 m², entièrement dédiée à la propulsion des lanceurs et des satellites, retrace la participation de Safran dans la conquête spatiale française et européenne. Safran a ainsi souhaité mettre en lumière les technologies et les hommes qui ont permis au Groupe d’être ce qu’il est aujourd’hui : numéro 2 mondial des moteurs spatiaux à propulsion cryotechnique et à propulsion solide et numéro 1 européen de la propulsion plasmique. © Eric Drouin Ce nouvel espace s’attache à présenter l’évolution des moteurs de lanceurs et de satellites à travers un parcours scénographié tout en mettant en lumière les collaborateurs du Groupe qui ont contribué à l’aventure spatiale de Safran. Une façon de leur rendre hommage selon Jean-Paul Herteman qui a déclaré à l’occasion de l’inauguration « Safran sait l’importance de son passé pour nourrir la force de son futur. Plus que tout autre, Safran sait ce qu’il doit aux pionniers, aux industriels audacieux et visionnaires qui ont jeté ses fondations et lui ont permis de grandir et de se développer ». © Eric Drouin Pour la création de cette nouvelle aile, un travail d’inventaire, de recherche documentaire et d’acquisition de collections a été mené. De nouvelles pièces ont été réunies comme des Moteurs à Propergol Solide (MPS) de la fusée européenne Ariane 5, la chambre de combustion de la fusée-sonde Véronique ou encore la coiffe de la fusée-sonde Vesta. Ce parcours conçu pour le grand public permet de découvrir et comprendre la motorisation des lanceurs et des satellites, tout en abordant certaines notions scientifiques. Il se décline en 3 parties : La naissance de la propulsion spatiale dans l’imaginaire des hommes, L’évolution de la propulsion des lanceurs, de la Seconde Guerre mondiale au lanceur Ariane, L’histoire de la propulsion des satellites. Pour la première fois, un dispositif spécifique a été conçu pour les enfants (à partir de 10 ans), grâce à des contenus adaptés et simplifiés pour appréhender les différents enjeux et principes scientifiques de la propulsion spatiale. © Eric Drouin Le musée sera exceptionnellement ouvert au public les weekends du 18, 19 et 25, 26 octobre de 14h00 à 18h00. **** Le Musée Aéronautique et Spatial Safran présente une collection unique de plus de 100 moteurs d’avions, de fusées et d’hélicoptères, dont la plupart ont été restaurés par l’Association des Amis du Musée Safran (moteurs d’avions) ou par des anciens de SEP (moteurs-fusées). Fruits de l’histoire du groupe Snecma, ces moteurs racontent toute l’épopée de la conquête du ciel et de l’espace. Le Musée permet aux visiteurs de parcourir une exposition vivante et interactive où, aux cotés des objets et des maquettes mis en scène, l’audiovisuel apporte un indispensable complément. Le Musée présente également les principaux équipements fabriqués par le groupe : trains d’atterrissage, systèmes de freinages… ainsi que différents produits prestigieux qui ont marqué son histoire ; voitures, motos, etc. www.museesafran.com Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l’Aéronautique et de l’Espace (propulsion, équipements), de la Défense et de la Sécurité. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie 66 300 personnes pour un chiffre d’affaires de 14,7 milliards d’euros en 2013*. Composé de nombreuses sociétés, Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l’évolution des marchés, le Groupe s’engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2013 des dépenses de 1,8 milliard d’euros. Safran est une société cotée sur Euronext Paris et fait partie de l’indice CAC 40. * Le chiffre d’affaires 2013 retraité des impacts IFRS11 s’établit à 14,4 milliards d’euros Pour plus d’informations, www.safran-group.com / Suivez @SAFRAN sur Twitter
<p>Retrouvez toute l’actualité du groupe</p>
<p>Safran en vidéos</p>
<p>Safran Magazine en ligne</p>
Talent

Safran recrute en permanence pour accompagner sa croissance et développer ses projets