• -

    Actualités

    23.04.2014 | Télécharger le PDF | Morpho participe à un test de la Commission européenne relatif à la lutte contre le terrorisme

    PARIS – le 23 avril 2014 – Morpho (Safran), à travers sa filiale Morpho Detection, annonce aujourd’hui avoir fourni des solutions de détection et délivré des formations dans le cadre d’un test de sécurité mené par l’unité de lutte contre le terrorisme de la Commission européenne. Coïncidant avec la visite, en mars, du Président des États-Unis Barack Obama et du sommet UE-Afrique, en avril, la Commission européenne et la Police belge ont déployé les détecteurs de traces d’explosifs (ETD) MobileTrace® et Itemiser® de Morpho Detection, ainsi que le système de détection de produits chimiques StreetLab® Mobile. Mis en place sur les sites de transport de Bruxelles et au siège du Conseil européen, ce test avait pour but d’identifier les meilleures pratiques et procédures à mettre en place pour l’utilisation de systèmes mobiles de détection d’explosifs et de produits chimiques dans les lieux publics et lors des grands événements à travers l’Union européenne. « C’est un honneur pour Morpho Detection d’avoir aidé la Commission européenne et les autorités belges à sécuriser ces événements majeurs », a déclaré Cyril Dujardin, Président-directeur général de Morpho Detection International. « Développer des systèmes efficaces et simples d’utilisation pour la détection et l’identification des menaces, reste la mission principale de Morpho. Nous sommes impatients de poursuivre notre travail avec la Commission européenne et les organismes policiers internationaux, afin de développer des technologies de sécurité visant à protéger les personnes et les biens. » S’inscrivant dans un effort d’amélioration de la sécurité publique à travers l’utilisation de systèmes de détection, ce test fait suite à une collaboration fructueuse entre Morpho et la Commission européenne lors du tournoi de football, EURO 2012 en Pologne. « Notre collaboration avec Morpho durant ce test a été un succès et a permis d’enrichir les informations issues de notre collaboration au cours de l’EURO de football », a expliqué Rad Olszewski, Administrateur de l’unité de lutte contre le terrorisme de la Commission européenne. « La possibilité de détecter les explosifs et autres menaces de façon rapide et sûre constitue un moyen de dissuasion majeur. Les systèmes ont fonctionné de façon optimale et ont répondu à nos normes strictes en matière de précision et d’efficacité. » Pour en savoir plus sur les produits de Morpho Detection, consultez le site www.morphodetection.com. **** A propos de Morpho Morpho, filiale de Safran, est le leader mondial sur le marché de la sécurité. La société emploie plus de 8 400 personnes dans 40 pays et a généré en 2013 un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros. L’expertise unique de Morpho réside dans sa capacité à fournir des solutions de sécurité pour les marchés suivants : systèmes d’identification civile, sécurité publique, protection des infrastructures sensibles et des transports, solutions dédiées aux entreprises. Morpho est le leader mondial des systèmes automatisés d’identification biométrique, des documents d’identité biométriques et des systèmes de détection d’explosifs (SDE). Morpho est également l’un des principaux fournisseurs de cartes à puce, de cartes SIM, d’équipements de détection de traces et de terminaux de jeux. Avec des systèmes déployés dans plus de 100 pays, les solutions de Morpho sécurisent et facilitent la vie des personnes dans le monde entier. www.morpho.com - www.safran-group.com A propos de Morpho Detection Morpho Detection, LLC – filiale de Morpho, activité sécurité du groupe – est l’un des premiers fournisseurs de systèmes de détection d’explosifs, de narcotiques, de produits chimiques, radiologiques et nucléaires pour les organisations gouvernementales, les complexes militaires, les installations de transport aérien et terrestre, les organismes de premier secours, les infrastructures critiques et autres organisations à risque. Morpho Detection intègre la tomographie informatisée, la spectroscopie Raman, la technologie ITMS™ de détection de traces, la spectrométrie de masse, les rayons X et la diffraction par rayons X au sein d’une offre commerciale unique, dont la vocation est de contribuer à la précision, à la productivité et à l’efficacité des activités de sécurité. Morpho Detection déploie ses solutions pour aider ses clients à protéger les hommes et leurs actifs à travers le monde. Pour plus d’informations : www.morpho.com - www.safran-group.com Suivez @MORPHO_NEWS sur Twitter
  • +

    23.04.2014 | Télécharger le PDF | Microturbo inaugure un nouveau bâtiment pour ses activités de Réparation et de Traitement de Surface

    Toulouse – le 23 avril 2014 Olivier Andriès, Président-directeur général de Turbomeca (Safran), et Pierre-Yves Morvan, Directeur général de Microturbo (Safran), ont inauguré ce jour un nouveau bâtiment réunissant les activités de Réparation et de Traitement de surface de Microturbo sur son site de Toulouse. Les nouvelles installations, qui s’étendent sur environ 2 100 m2, représentent un investissement de 5,5 millions d’euros. Microturbo propose une gamme complète de services comprenant la réparation de ses systèmes de puissance, de leurs pièces et équipements. La nouvelle entité Réparation permet de garantir un SPT (Shop Processing Time - temps de traitement atelier) répondant aux attentes des clients civils et militaires dans un contexte de marché très concurrentiel : Microturbo soutient notamment les programmes Hawk, Rafale, Mirage 2000, NH90, Super Puma, A400M, SuperJet 100, et très prochainement AW189. Microturbo dispose désormais de trois lignes de traitement de surface modernes, fonctionnant à rejet zéro : une ligne de traitement de l’aluminium contre la corrosion pour les pièces neuves, une ligne de nettoyage des équipements en réparation, et une ligne de ressuage (contrôle non destructif) des pièces neuves et réparées. L’utilisation de moyens innovants et automatisés contribuera à réaliser d’importantes réductions de cycles et de coûts de fabrication. Le regroupement de ces activités en un même lieu ainsi que de celles du laboratoire Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux participe à renforcer la synergie et la réactivité des équipes. «  Safran poursuit en France le développement de son expertise dans des domaines clés : je suis honoré d’inaugurer aujourd’hui de nouveaux moyens industriels à la pointe de la technologie. Au plus haut standard de maîtrise des aspects Santé, Sécurité et Environnement, ils confirment aussi l’engagement total de Safran sur ces thèmes. » a affirmé Olivier Andriès. « Microturbo investit pour accompagner le développement de ses activités sur le marché civil et répondre aux critères les plus exigeants du marché, en termes de compétitivité, de qualité et de délais de livraison, tant sur la série que le support. » a déclaré Pierre-Yves Morvan. **** Microturbo (Safran) est spécialisée dans la conception et la production de systèmes de puissance non propulsive et propulsive de haute technologie. Les solutions proposées, de haute technicité et fiabilité, intègrent la large gamme éprouvée des turbines à gaz de Microturbo ainsi que les innovations résultant d’un important investissement en R&D et de partenariats stratégiques. Microturbo est un leader mondial dans son domaine avec plus de 13 000 systèmes livrés dans le monde. Plus d’informations sur : www.microturbo.com, www.turbomeca.com and www.safran-group.com.
  • +

    23.04.2014 | Télécharger le PDF | Safran affiche un chiffre d’affaires en hausse de 3,3 % au T1 2014 (4,9% à taux de change constants) porté par l’aviation civile

    La performance réalisée est en ligne avec les perspectives 2014 ; l’objectif de croissance du résultat opérationnel courant ajusté est confirmé notamment grâce à la couverture de change Toutes les données chiffrées de ce communiqué de presse sont exprimées en données ajustées[1]. Les définitions sont disponibles dans les Notes en page 8. Les comparaisons sont établies par rapport aux comptes 2013 retraités afin de tenir compte de l’application de la norme IFRS 11 « Partenariats ». Des informations détaillées sont disponibles en annexe en page 9. Chiffres clés du 1er trimestre 2014 Le chiffre d’affaires ajusté du 1er trimestre 2014 s’établit à 3 443 M€, en hausse de 3,3 % par rapport au 1er trimestre 2013 (4,9% à taux de change constants ; 3,5 % sur une base organique). La croissance a été portée par une dynamique soutenue dans la plupart des activités d’Aéronautique (première monte et services). Les activités de Sécurité renouent avec la croissance. Les activités de Défense enregistrent un recul conjoncturel en raison de glissements de livraisons. Les activités de services pour moteurs civils[2] ont augmenté de 12,4 % en USD, tirées par les premières révisions des moteurs CFM56 récents et des GE90. Les perspectives pour l’exercice 2014 sont confirmées, malgré le niveau élevé de la parité EUR/USD Si le taux de change spot EUR/USD moyen se maintenait à 1,37 en 2014, l’objectif de croissance d’environ 5 % du chiffre d’affaires ajusté demeurerait atteignable, l’impact positif de l’amélioration du taux de couverture compensant partiellement l’effet de conversion défavorable. La politique de couverture préserve le résultat opérationnel courant ajusté des fluctuations actuelles du cours EUR/USD, sauf pour la partie des activités entièrement localisée aux Etats-Unis qui subissent l’effet de conversion en Euro de leur résultat réalisé en USD. Le cours couvert cible pour 2014 est de 1,26 USD. L’objectif de croissance légèrement supérieure à 10 % du résultat opérationnel courant ajusté est confirmé. Faits marquants du 1er trimestre 2014 Safran et Albany International ont inauguré à Rochester (New Hampshire, États-Unis) une usine qui produit des pièces du nouveau moteur LEAP en matériau composite tissé 3D. Une usine sœur sera prochainement inaugurée à Commercy (Meuse). La dynamique des commandes reste très soutenue pour CFM, aussi bien pour les moteurs CFM56 actuels que pour les futurs moteurs LEAP. 557 moteurs CFM56 ont été commandés au premier trimestre notamment par VietJetAir (Vietnam) pour équiper des A320ceo et par Transocean Air (Japon) et GECAS (États-Unis) pour des Boeing 737 NG. Les moteurs LEAP enregistrent 606 commandes au premier trimestre, émanant notamment des compagnies aériennes GECAS, Air Canada et Comair (Afrique du Sud) qui ont passé commande d’appareils Boeing 737 MAX équipés du moteur LEAP-1B. Depuis la fin du 1er trimestre, Lufthansa (Allemagne) a annoncé une commande de 40 appareils A320/A321neo équipés de moteurs LEAP-1A. Safran et Avic ont annoncé une première commande pour la Chine de 120 moteurs WZ16/Ardiden 3C pour équiper l’hélicoptère AC 352. Ce moteur d’hélicoptère de nouvelle génération est développé conjointement à parts égales par Safran et Avic. Messier-Bugatti-Dowty a été sélectionné par Boeing comme un des deux fournisseurs de roues et freins carbone pour l’ensemble de la famille Boeing 737 MAX. La Direction générale de l’armement (DGA) a choisi Sagem pour moderniser les systèmes optroniques de quatre frégates de lutte anti-aérienne de la Marine nationale. Morpho a fourni plus de 2 millions de cartes d’identité et de passeports hautement sécurisés aux citoyens chiliens depuis le début de la production en septembre 2013. *** Paris, 23 avril 2014 – Safran (NYSE Euronext Paris : SAF) publie aujourd’hui son chiffre d’affaires du 1er trimestre 2014. Commentaires du Président-directeur général Jean-Paul Herteman a déclaré : « La croissance de Safran au premier trimestre est tirée par la dynamique soutenue des livraisons de première monte et des services dans nos activités d’aviation civile qui bénéficient de l’augmentation des cadences de production et de la croissance durable du trafic aérien. Le niveau très satisfaisant des commandes depuis le début de l’année traduit également une forte demande mondiale à plus long terme. Alors que le LEAP, notre moteur de nouvelle génération pour avions court-moyen courrier, enregistre des commandes de plus en plus nombreuses, le programme CFM56 actuel continue de bénéficier d’une demande très soutenue, comme en témoignent des succès commerciaux notamment au dernier salon de Singapour. En 2014, la première des priorités pour les équipes est l’exécution de la stratégie, notamment la mise en production des moteurs LEAP et Silvercrest, et de la nouvelle gamme de Turbomeca. Nous avons franchi en mars une étape supplémentaire, avec l’inauguration d’une usine à Rochester dans le New Hampshire, aux États-Unis, où avec notre partenaire Albany International, nous produisons des pièces du LEAP utilisant une technologie réellement différenciante. Une usine sœur, située en France, sera inaugurée à l’automne. La réalisation des objectifs 2014 est pleinement confirmée. Grâce au positionnement de Safran et aux tendances soutenues du marché, nous sommes tout à fait confiants dans notre capacité à poursuivre une croissance rentable et pérenne. » Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2014 Le chiffre d’affaires de Safran au 1er trimestre 2014 s’élève à 3 443 M€, contre 3 333 M€ au 1er trimestre 2013, représentant une hausse de 3,3 % sur un an. A taux de change constants, la croissance est de 4,9%. Sur une base organique, le chiffre d’affaires augmente de 3,5 %. Le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2014 progresse de 110 M€ sur une base publiée, ou de 117 M€ sur une base organique. Cette progression est due à une dynamique soutenue dans la plupart des activités d’Aéronautique, tant dans les volumes de première monte que dans les services, ainsi que dans les activités de Sécurité. La croissance organique a été calculée à taux de change constants et après prise en compte des effets de modification de périmètre. Les calculs suivants ont donc été appliqués : L’effet de change défavorable de (53) M€ constaté sur le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2014 traduit un effet de conversion globalement négatif des devises étrangères, notamment du dollar US, du dollar canadien et du réal brésilien. Le taux de change spot moyen du Groupe est de 1,37 USD pour 1 € au 1er trimestre 2014, contre 1,32 USD pour 1 € à la même période il y a un an. Le taux de couverture du Groupe s’est amélioré à 1,27 USD pour 1 € au 1er trimestre 2014, contre 1,29 USD pour 1 € au 1er trimestre 2013, d’où une légère atténuation de l’effet de conversion négatif sur le chiffre d’affaires. Le cours couvert cible pour 2014 est de 1,26 USD. Commentaires sur l’activité Propulsion aéronautique et spatiale Le chiffre d’affaires au 1er trimestre 2014 s’établit à 1 825 M€, en hausse de 2,2 % (3,2 % à taux de change constants, 2,1 % sur une base organique) comparé à 1 785 M€ il y a un an. Cette progression s’explique principalement par la croissance des activités de première monte et la dynamique positive des activités de services pour moteurs civils (CFM56 et moteurs de forte puissance). Le chiffre d’affaires des activités militaires (première monte et pièces de rechange) est stable par rapport au 1er trimestre 2013. Les turbines d’hélicoptères ont généré un chiffre d’affaires en recul, malgré la contribution additionnelle apportée par l’acquisition de la participation de Rolls Royce dans le programme RTM322. Ce chiffre d’affaires a été affecté par une accumulation de facteurs conjoncturels : d’une part un retard temporaire de production, d’autre part une reprise plus lente que prévue des activités de support pour l’EC225, et des conditions hivernales exceptionnelles en Amérique du Nord qui ont eu des conséquences défavorables sur l’activité aérienne et les services associés. Un rattrapage est attendu dans l’année et la perspective pour l’exercice demeure inchangée. 402 moteurs CFM56 ont été livrés, en augmentation de 3 % par rapport au 1er trimestre 2013. Les commandes fermes et intentions d’achat de moteurs CFM56 et LEAP totalisent 1 163 unités au 1er trimestre. Le carnet de commandes total pour ces deux moteurs équivaut à environ 7 années de production aux cadences actuelles. Il comprend notamment près de 6 400 moteurs LEAP (commandes fermes et intentions d’achat). Au 1er trimestre 2014, le chiffre d’affaires des services pour moteurs civils a augmenté de 12,4 % en USD, tiré par les premières révisions des moteurs CFM56 récents et des GE90. Plus généralement, le chiffre d’affaires des activités de propulsion aéronautique généré par les services augmente de 8,0 % en euros et représente 50,6 % du chiffre d’affaires total. Les activités de services pour turbines d’hélicoptères ont reculé légèrement. Les activités de services pour moteurs militaires ont, quant à elles, légèrement progressé. Équipements aéronautiques Le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2014 s’élève à 1 016 M€, en hausse de 11 % (10,5 % sur une base organique) par rapport aux 915 M€ enregistrés au 1er trimestre 2013. Cette progression a notamment été réalisée grâce au programme Boeing 787, avec une hausse des livraisons de câblages et de trains d’atterrissage. La dynamique positive des activités de freins carbone se poursuit. Dans les activités de nacelles, la forte croissance du chiffre d’affaires résulte d’une augmentation des livraisons d’inverseurs de poussée pour les A330 et A320, et de nacelles pour les avions régionaux et avions d’affaires. Le nombre de nacelles livrées pour l’A380 reste stable par rapport au 1er trimestre 2013. Au 1er trimestre 2014, le chiffre d’affaires généré par les services progresse de 6,7 %, en tenant compte de la contribution des activités acquises, et représente 26,5 % du chiffre d’affaires total. Cette proportion est plus faible qu’en 2013 car le chiffre d’affaires des activités de première monte a progressé plus vite que celui des activités de services. Défense Au 1er trimestre 2014, le chiffre d’affaires s’élève à 257 M€, en recul de 12 % par rapport à 292 M€ au 1er trimestre 2013 (soit une baisse de 11,3 % sur une base organique). La baisse d’activité a été légèrement plus importante que prévue ce trimestre en raison de reports de livraisons d’actionneurs et de kits d’autodirecteurs de l’AASM, impactant le chiffre d’affaires des activités d’avionique. Le chiffre d’affaires des activités d’optronique enregistre de nouveau une baisse, due à la poursuite du recul des livraisons. Néanmoins, un rattrapage est attendu dès le 2ème trimestre et la perspective de stabilité du chiffre d’affaires de l’activité Défense pour l’exercice demeure inchangée. Sécurité Les activités de Sécurité sont désormais organisées en trois domaines, par segment de clientèle : les activités d’identification, qui comprennent notamment MorphoTrust, s’adressent au secteur public ; les activités Solutions d’entreprises s’adressent aux secteurs des télécommunications, de la banque et des autres entreprises ; et enfin les activités de détection de substances explosives ou illicites. Le chiffre d’affaires publié du 1er trimestre 2014 s’élève à 345 M€, en hausse de 1,5 % par rapport à 340 M€ enregistrés au 31 mars 2013. Il est principalement affecté par l’exposition à l’effet de conversion des devises étrangères, notamment le dollar US, le réal brésilien et la roupie indienne. Sur une base organique, le chiffre d’affaires augmente de 5,3 %. La croissance est surtout générée par les activités de détection, portées par la dynamique soutenue des systèmes CTX pour les Etats-Unis et d’autres pays. Le chiffre d’affaires des activités d’identification a augmenté, tiré par la croissance sur le continent américain (contrats avec le gouvernement fédéral américain, Chili) ; cette croissance a toutefois été partiellement atténuée par le recul de la région Afrique et Moyen-Orient. Les activités Business Solutions ont enregistré une légère baisse car l’activité bancaire au Brésil a neutralisé la croissance enregistrée dans les autres régions. Perspectives 2014 Les perspectives pour l’exercice 2014 sont confirmées, malgré le niveau élevé de l’euro. Safran prévoit pour l’ensemble de l’exercice : Une hausse du chiffre d’affaires ajusté d’environ 5 % (par rapport au chiffre d’affaires retraité 2013 selon IFRS 11), au cours de change moyen estimé de 1,30 USD pour 1 €. Si le taux de change spot EUR/USD moyen se maintenait à 1,37 en 2014, l’objectif de croissance d’environ 5 % du chiffre d’affaires ajusté demeurerait atteignable, l’impact positif de l’amélioration du taux de couverture compensant partiellement l’effet de conversion défavorable. Une augmentation du résultat opérationnel courant ajusté légèrement supérieure à 10 % par rapport au résultat opérationnel courant ajusté 2013 retraité selon IFRS 11 (au cours couvert de 1,26 USD pour 1 €). La politique de couverture préserve le résultat opérationnel courant ajusté des fluctuations actuelles du cours EUR/USD sauf pour la partie des activités entièrement localisée aux Etats-Unis qui subissent l’effet de conversion en Euro de leur résultat réalisé en USD. Un cash flow libre représentant près de 40 % du résultat opérationnel courant ajusté, sous réserve des incertitudes habituelles concernant le rythme de paiement des avances et acomptes. Ces perspectives 2014 sont basées sur les hypothèses suivantes : Augmentation soutenue des livraisons de première monte en Aéronautique Croissance des activités de services pour les moteurs civils comprise entre 10 et 15 % Stabilité du niveau de R&D autofinancée avec une baisse du niveau de R&D capitalisée Stabilité des investissements corporels Croissance rentable des activités de Sécurité caractérisées, contrairement à d’autres activités, par une exposition significative à l’effet de conversion Poursuite de la démarche Safran+ d’amélioration des coûts et de réduction des frais généraux Couvertures de change Safran prévoit désormais que son exposition nette annuelle en USD pour la période 2015-2017 se situera entre 6 Mds USD et 6,4 Mds USD, en raison de la forte croissance des activités dont les ventes sont réalisées en USD. 2014 : L’exercice est totalement couvert à un cours couvert de 1,27 USD, avec un cours couvert cible de 1,26 USD. 2015 : L’exercice est quasiment couvert à un cours couvert de 1,26 USD. Des accumulateurs sont en place afin de couvrir l’exposition supplémentaire et de tendre à l’amélioration du cours couvert pour atteindre 1,25 USD. 2016 : Une exposition de 4,8 Mds USD est couverte au cours de 1,25 USD (incluant l’utilisation d’un portefeuille d’options à barrières désactivantes). 1,2 Md USD supplémentaires devraient compléter la couverture grâce aux accumulateurs, tant que le cours de change euro/dollar reste inférieur à 1,40 jusqu’au 3ème trimestre 2014. Les barrières désactivantes des options sont placées à différents niveaux entre 1,40 USD et 1,44 USD pour des fenêtres de temps limitées en 2014. 2017 : Une exposition de 4,5 Mds USD est couverte au cours de 1,25 USD (utilisant principalement un portefeuille d’options à barrières désactivantes). Les accumulateurs devraient permettre à la couverture d’atteindre un total de 5,2 Mds USD à un cours composite de 1,26 USD, tant que le cours de change euro/dollar reste inférieur à 1,42 jusqu’à fin 2015. Le cours couvert cible reste inchangé à 1,25 USD. Les barrières désactivantes des options sont placées à différents niveaux entre 1,40 USD et 1,46 USD pour des fenêtres de temps limitées en 2014. En raison de l’utilisation de stratégies optionnelles à barrières désactivantes en 2016 et 2017, la couverture pour ces deux exercices sera acquise progressivement en 2014 en fonction des conditions sur le marché des changes. Si tout ou partie des options devaient être désactivées, les stratégies optionnelles seraient adaptées aux nouvelles conditions de marché. Au 15 avril 2014, le portefeuille de couvertures fermes s’élève à 18,6 Mds USD. Les cours couverts visés sont les suivants : 2014 : 1,26 USD pour 1 € 2015 : 1,25 USD pour 1 € 2016 : 1,25 USD pour 1 € 2017 : 1,25 USD pour 1 € Calendrier Assemblée générale annuelle : 27 mai 2014 Résultats S1 2014 : 31 juillet 2014 Chiffre d’affaires T3 2014 : 23 octobre 2014 *** Safran organise aujourd’hui à 8h00, heure de Paris, une conférence téléphonique pour les analystes financiers et les investisseurs. Pour participer, composer le 01 70 77 09 40 depuis la France, le +44 203 367 9453 depuis le Royaume-Uni, ou le +1 866 907 5928 depuis les États-Unis. Une ré-écoute sera disponible au 01 72 00 15 00, au +44 203 367 9460 et au +1 877 642 3018 (code d’accès 286698#). Le communiqué de presse et la présentation sont disponibles sur le site Internet à l’adresse www.safran-group.com. *** Chiffres clés Les comptes 2013 ont été retraités afin de refléter les modifications découlant de l’application de la norme IFRS 11 « Partenariats ». Notes [1] Chiffre d’affaires ajusté Pour refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité avec celles de ses concurrents, Safran établit un chiffre d’affaires ajusté. Ce dernier est ajusté des incidences : de la valorisation des instruments dérivés de change, afin de rétablir la substance économique réelle de la stratégie globale de couverture du risque de change du Groupe : ainsi, le chiffre d’affaires net des achats en devises est valorisé au cours de change effectivement obtenu sur la période, intégrant le coût de mise en œuvre de la stratégie de couverture, et la totalité des variations de juste valeur des instruments dérivés de change afférentes aux flux des périodes futures est neutralisée. Table de passage du chiffre d’affaires consolidé au chiffre d’affaires ajusté du 1er trimestre 2014 : [2] Activités de services pour moteurs civils (agrégat exprimé en USD) Cet agrégat extracomptable (non audité) comprend le chiffre d’affaires des pièces de rechange et des contrats de prestations de service (maintenance, réparation et révision) pour l’ensemble des moteurs civils de Snecma et de ses filiales, et reflète les performances du Groupe dans les activités de services pour moteurs civils comparativement au marché. ANNEXE – IMPACTS DE LA NORME IFRS 11 SUR LES COMPTES 2013 Concernant IFRS 11 « Partenariats », applicable au 1er janvier 2014, qui supprime la consolidation par intégration proportionnelle des participations dans les entités sous contrôle conjoint, l’analyse des entités actuellement consolidées par intégration proportionnelle a permis de les classer parmi les activités conjointes ou les co-entreprises telles que définies par cette nouvelle norme. Ainsi, 12 des partenariats antérieurement consolidés par intégration proportionnelle ont été qualifiés de co-entreprise au sens de la norme IFRS 11 et ont été consolidés par mise en équivalence. Ces partenariats exercent une activité qui se situe dans le prolongement de l’activité opérationnelle du Groupe, ce qui conduira à présenter en résultat opérationnel courant leur quote-part de résultat net. Compte de résultat retraité, position financière nette et cash flow libre (2013) Information par secteur opérationnel retraitée (Année 2013) Bilan retraité (au 31 décembre 2013) Compte de résultat retraité, position financière nette et cash flow libre (S1 2013) Information sectorielle retraitée (S1 2013) Information sectorielle retraitée (T1 2013, T3 2013 et 9m 2013) *** Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l’Aéronautique et de l’Espace (propulsion, équipements), de la Défense et de la Sécurité. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie 66 300 personnes pour un chiffre d’affaires de 14,4 milliards d’euros* en 2013. Composé de nombreuses sociétés, Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l’évolution des marchés, le Groupe s’engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2013 des dépenses de 1,8 milliard d’euros. Safran est une société cotée sur NYSE Euronext Paris et fait partie de l’indice CAC 40. * Retraité des impacts IFRS 11 Pour plus d’informations, www.safran-group.com / Suivez @SAFRAN sur Twitter
<p>Retrouvez toute l’actualité du groupe</p>
<p>Safran en vidéos</p>
<p>Safran Magazine en ligne</p>
Talent

Safran recrute en permanence pour accompagner sa croissance et développer ses projets